SNC-Lavalin abaisse encore sa cible de bénéfice, l'action chute de 5%

Publié le 11/02/2019 à 10:12

SNC-Lavalin abaisse encore sa cible de bénéfice, l'action chute de 5%

Publié le 11/02/2019 à 10:12

L'immeuble de SNC-Lavalin

SNC-Lavalin (SNC) prévient que ses bénéfices pour l’exercice 2018 seront encore plus faibles que ce qui avait été annoncé en janvier, en raison de problèmes entourant un projet minier non identifié en Amérique latine.


L'action perd encore 5% à 34,94$ en fin de matinée.


La firme d’ingénierie établie à Montréal a indiqué lundi qu’elle avait accepté de régler le différend avec son client par l’entremise d’un processus d’arbitrage accéléré.


Selon la multinationale, les problèmes entourant ce projet, qui se trouverait au Chili d’après les analystes, sont principalement attribuables à des conditions inattendues sur le site, à des mesures environnementales et de sécurité, ainsi qu’à la sous-performance des sous-traitants.


En raison de l’impact négatif du projet, la performance de sa division mines et métallurgie au quatrième trimestre pourrait être affectée négativement jusqu’à hauteur de 350 millions de dollars. BMO Marchés des capitaux avait prévu une perte de 163M$.


L'entreprise suspend pour l'instant toute nouvelle soumission minière et revoit la gestion de cette division. SNC-Lavalin se dit tout de même optimiste de recouvrer certains coûts supplémentaires du contrat chilirn dnas le processus d'arbitrage.


Ainsi, pour l’exercice 2018, SNC-Lavalin s’attend à ce que son bénéfice par action oscille dans une fourchette allant de 20 cents et 35 cents pour son secteur de l’ingénierie et de la construction.


Pour l’entreprise dans son ensemble, le profit ajusté par action devrait varier entre 1,20$ et 1,35$.


En janvier, la firme prévoyait un profit par action entre 1,15$ et 1,30$ pour sa division de l’ingénierie et de la construction. Le profit ajusté par action devait varier de 2,15$ à 2,30$.


Pour 2019, la société entrevoit un bénéfice de 2 à 2,30$ par action. C'est 10% de moins que ce qu'avait estimé BMO.


SNC-Lavalin doit dévoiler ses résultats du quatrième trimestre et de l’exercice 2018 le 22 février.


Même si SNC-Lavalin a obtenu un répit de ses prêteurs, qui acceptent de considérer jusqu'à 310M$ des pertes associées au contrat chilien soient comme non récurrentes, Devin Dodge, de BMO, craint que le bilan de la société soit en plus mal état que prévu. 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.