Rebond du PIB québécois en novembre 2016

Publié le 23/02/2017 à 11:05

Rebond du PIB québécois en novembre 2016

Publié le 23/02/2017 à 11:05

Par lesaffaires.com

La production de richesses évolue jusqu'ici mieux au Québec que dans l'ensemble du pays, selon les dernières statistiques publiées ce jeudi.


Le produit intérieur brut (PIB) réel aux prix de base du Québec a augmenté de 0,7 % en novembre 2016, après avoir connu une baisse de 0,3 % en octobre, indique ce jeudi l'Institut de la statistique du Québec.


Cette orientation haussière surpasse celle du Canada, où le PIB a enregistré une hausse de 0,4 % sur le même mois.


«La croissance au Québec provient essentiellement des industries productrices de biens», note l’Institut. Ces dernières enregistrent une augmentation de 2,3%.


De son côté, la production des industries de services n’a affiché une croissance que de 0,1 %.


Sur les onze premiers mois de 2016, le PIB du Québec progresse de 1,8 % par rapport aux mêmes mois de 2015. À l’échelle du pays, ce taux est de 1,1 %.



La hausse du PIB du mois de novembre est due en très grande partie aux gains enregistrés dans le secteur de la fabrication. L’Insitut souligne aussi le fait que l’extraction minière, de même que la construction et le secteur de la finance augmentent leur niveau de production de façon notable.


Plusieurs secteurs ont connu des hausses au mois de novembre, dont le commerce de détail (+0,7%), les services de transport et d’entreposage (+ 0,6%) ainsi que le secteur de la finance et des assurances (+ 1,4%). En revanche, le commerce de gros (– 1,2%), les soins de santé et l’assistance sociale (–0,4%) de même que les administrations publiques (– 0,5%) diminuent la cadence.



Forte performance


Le rebond de novembre du PIB réel supporte la conviction de la Banque Nationale selon laquelle «l’économie du Québec a crû de 1.7% en 2016, la plus forte performance des cinq dernières années».


Nonobstant les fluctuations mensuelles importantes de la production de biens, la production de services est demeurée à l’avant-scène de la croissance économique en 2016. Après 11 mois, la production de services est en avance de 2.1% sur son niveau de 2015, alors que la progression n’est que de 1% dans les industries de biens.


«Notre prévision de croissance pour 2016 tiendrait même si l’économie devait connaître une rechute en décembre, mois qui a été marqué par un recul des ventes au détail et du commerce de gros», note Marc Pinsonneault, économiste principal. «Toutefois, si repli il y a, il devrait être de peu d’ampleur, puisque les mises en chantier de logements sont demeurés à un bon niveau, les livraisons manufacturières ont connu un vif essor et la création nette d’emplois s’est poursuivie.


Selon les indices publiés, tant les consommateurs que les entreprises conservaient un degré de confiance élevé au début de 2017. Lire à ce propos L'optimisme règne encore chez les PME québécoise.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Le Canada et les É-U clouent les Boeing 737 Max 8 et 9 au sol

Mis à jour le 13/03/2019 | La Presse Canadienne

Cet avis entre en vigueur immédiatement et sera en place « jusqu’à nouvel ordre » affirme Marc Garneau.

Comment faire plier Trump sur l'acier et l'aluminium

13/03/2019 | François Normand

BALADO - Le Canada a un rapport de force pour faire abolir les tarifs de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium.

À la une

Immobilier: les Chinois supplantent les Français et les Américains

20/03/2019 | Martin Jolicoeur

En forte croissance, les investisseurs chinois dépassent maintenant les Francais et les Américains à Montréal.

À la une: Montréal est «hot» en immobilier. Trop?

Édition du 23 Mars 2019 | Les Affaires

En manchette cette semaine, Montréal est «hot» en immobilier. Trop?

Les ventes de maisons de luxe ont grimpé à Montréal, selon Sotheby's

À Calgary, Vancouver et dans le grand Toronto, le nombre de vente a plutôt chuté.