Permis de bâtir: le Québec recule en mars

Publié le 07/05/2012 à 08:50, mis à jour le 07/05/2012 à 11:58

Permis de bâtir: le Québec recule en mars

Publié le 07/05/2012 à 08:50, mis à jour le 07/05/2012 à 11:58

Par Mathieu Lavallée

Photo : Bloomberg

La valeur des permis de bâtir au Canada a encore progressé en mars, mais ce n'est pas grâce à la contribution du secteur résidentiel et du Québec.

D'après les données publiées par Statistique Canada lundi, la valeur des permis de bâtir a glissé de 10,8 % entre février et mars au Québec, passant de 1,38 à 1,23 G$, en données désaisonnalisées. Sur une période de 12 mois, la province affiche une progression de 0,5 %.

Entre février et mars, le recul a été de 2,8 % dans le secteur résidentiel et de 25,5 % dans le secteur non résidentiel.

Vigueur dans le non résidentiel au Canada

Au Canada, les permis de bâtir ont progressé de 4,7 %, à 6,8 G$ entre février et mars, surtout à cause du secteur non résidentiel (+ 13,9 %). Le secteur résidentiel a pour sa part glissé de 1,3 %.

L’Ontario a enregistré la plus forte hausse en mars, selon Statistique Canada. La province voisine a profité de la hausse des intentions de construction d’immeubles institutionnels et, dans une moindre mesure, d’immeubles commerciaux.

La Colombie-Britannique a encaissé la plus forte baisse, à cause de la diminution des intentions de construction d’immeubles commerciaux, de bâtiments industriels et de logements multifamiliaux.

La hausse de la valeur des permis de bâtir avait été de 7,6 % entre janvier et février 2012.

PLUS : Sur LesAffaires.com cette semaine: moment critique pour plusieurs entreprises québécoises

À la une

«Nvidia a encore défié la gravité»

Mis à jour le 22/05/2024 | AFP

L’élan donné par l’IA générative ne se dément pas.

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour le 22/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en baisse de plus de 120 points.

À surveiller: Saputo, Empire et CAE

22/05/2024 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Saputo, Empire et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes.