Papier journal: les mesures punitives inquiètent au Canada et aux États-Unis

Publié le 10/01/2018 à 10:37

Papier journal: les mesures punitives inquiètent au Canada et aux États-Unis

Publié le 10/01/2018 à 10:37

La décision de l'administration Trump d'imposer des mesures punitives sur les importations canadiennes de certaines catégories de papiers, incluant le papier journal, suscite de la grogne et des inquiétudes des deux côtés de la frontière.

Si cette nouvelle mesure protectionniste fait l'objet de critiques de la part du gouvernement Trudeau et de l'industrie forestière, l'organisme représentant 1100 journaux américains s'inquiète pour sa part pour de nombreux emplois dans l'industrie des publications imprimées.

Selon la News Media Alliance, les tarifs préliminaires oscillant entre 0,65 pour cent à 9,93 vont faire grimper les prix, ce qui forcera les éditeurs et imprimeurs à réduire leurs coûts et probablement procéder à des mises à pied.

Aux États-Unis, plus de 175 000 Américains travaillent pour des journaux dans de petites municipalités ainsi que dans des grandes villes. En tenant compte du secteur de l'impression commerciale, c'est 600 000 emplois qui pourraient être affectés, selon la News Media Alliance.

Mardi en soirée, le département américain du Commerce a appliqué un tarif moyen de 6,53 pour cent sur les importations canadiennes de papiers non couchés.

Ces droits compensatoires touchent environ 25 usines au pays, la plupart situées au Québec et en Ontario. Produits forestiers Résolu (TSX:RFP) affirme que cinq de ses usines, qui comptent environ 950 travailleurs, sont visées par les nouvelles mesures punitives de Washington.

La décision du département du Commerce découle d'une plainte déposée par la North Pacific Paper Company (NORPAC), qui exploite une usine d'environ 260 travailleurs dans l'État de Washington. Depuis 2016, l'entreprise appartient à One Rock Capital Partners, un fond de couverture new-yorkais.

L'entreprise américaine reprenait les mêmes arguments avancés dans le dossier du bois d'oeuvre: les papeteries canadiennes feraient du dumping en vendant aux États-Unis le papier journal à un prix inférieur à la valeur du marché, et Ottawa subventionnerait de façon déloyale son industrie forestière.

 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Stella-Jones: Brian McManus part l’esprit tranquille

Entrevue. Le PDG explique les raisons de son départ et ce qu’il voit pour Stella-Jones pour la suite.

Immobilier: un bon 2e trimestre malgré un mois de juin moins éclatant

Il y a 3 minutes | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. En juin, les ventes de propriétés résidentielles ont reculé par rapport à la même période l'an dernier.

Desjardins: une protection numérique permanente offerte à tous les membres

Mis à jour à 11:27 | La Presse Canadienne

L’affaire se transportera également à Ottawa, lundi après-midi.