Obama cherche une solution au chômage

Publié le 03/12/2009 à 18:09

Obama cherche une solution au chômage

Publié le 03/12/2009 à 18:09

Par La Presse Canadienne

Le président américain, Barack Obama. Photo: Bloomberg

Barack Obama a ouvert jeudi un forum sur l'emploi à la Maison-Blanche en se déclarant "ouvert à toute bonne idée démontrée" pour lutter contre le chômage, qui atteint son niveau le plus élevé aux États-Unis depuis le début des années 1980.

Confronté à la pire vague de destructions d'emplois qu'ait connue l'économie américaine depuis des décennies, le président des Etats-Unis a toutefois prévenu que les ressources du gouvernement étaient limitées et que la croissance devrait au bout du compte venir du secteur privé.

"Alors nous ne pouvons prendre aucune décision inconsidérée en ce moment, même avec les meilleures intentions", a-t-il averti. "Nous devons avoir une précision chirurgicale et nous allons devoir être créatifs". Le chef de la Maison-Blanche a appelé le parterre d'universitaires, chefs d'entreprises, responsables syndicaux, et élus locaux à l'aider à trouver la plus grande efficacité possible pour les sommes dépensées.

La principale question est "comment faire pour que les entreprises se remettent à embaucher", a souligné le chef de l'État, à la veille de la publication des derniers chiffres du chômage aux États-Unis.

Le taux de chômage atteint actuellement 10,2 pour cent de la population active américaine, son niveau le plus haut depuis les années 1980. Pour la plupart des économistes, les chiffres qui seront annoncés vendredi ne devraient pas marquer d'amélioration.

Dans la journée, la présidente de la Chambre des représentants, la démocrate Nancy Pelosi avait suggéré d'utiliser les sommes restantes du plan de sauvetage des banques pour financer des grands travaux d'infrastructures, des routes ou des ponts, et sauver les emplois des pompiers, enseignants et autres employés des services publics.

À la une

Conflit du bois d’œuvre: le prix des maisons fera-t-il plier Biden?

15/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Les démocrates sont en difficulté, tandis que la grogne monte contre la hausse du prix du bois et des maisons.

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Forte demande de bureaux en sous-location à Montréal

14/01/2022 | Charles Poulin

Premier trimestre d'absorption nette positive au pays en immobilier commercial