Obama au secours de l'emploi et de l'immobilier ?

Publié le 02/11/2009 à 14:30

Obama au secours de l'emploi et de l'immobilier ?

Publié le 02/11/2009 à 14:30

Par Olivier Schmouker

Le taux de chômage frôle les 10% aux États-Unis. Photo : Bloomberg.

C’est cette semaine que le Congrès américain doit se prononcer par un vote final sur la prolongation de la durée de l’assurances-emploi et sur celle des crédits spéciaux à l’accession à la propriété immobilière.

Ainsi, les élus américains devront décider s’il accordent ou non une prolongation de 14 semaines supplémentaires de l’assurance-emploi, voire une autre formule, de 20 semaines au total d’assurance-emploi dans les États où le taux de chômage est élevé.

Il devront aussi trancher sur une éventuelle prolongation dans le temps du crédit de 8 000 dollars américains à ceux qui accèdent pour la première fois à la propriété immobilière. Ces crédit spéciaux expirent normalement à la fin du mois de novembre, mais des lobbies font pression pour qu’ils soient proposés jusqu’à la fin d’avril 2010.

De surcroît, il est proposé que les propriétaires vivant dans leur logement depuis au moins cinq années puissent obtenir 6 500 dollars américains de crédit fiscal s’ils achètent un nouveau logement.

Ce vote survient quelques semaines après la diffusion des premiers chiffres des ventes du secteur automobile, en chute libre depuis la fin de la «prime à la casse» de l’administration Obama, qui incitait les Américains à se séparer de leur vieille voiture pour s’en procurer une neuve.

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Tendance inquiétante aux É.-U pour les producteurs québécois d'énergie verte

Un rapport publié mardi montre une diminution de l’appétit des entreprises pour l’électricité renouvelable aux É.-U.

Ah, la Gaspésie!

BLOGUE INVITÉ. Après la déception de 2018, est-ce que l'expérience client fut à la hauteur cette fois-ci?

Le déficit ontarien devrait atteindre 38,5G$ en 2020-2021

En trois mois, le gouvernement ontarien a presque doublé sa projection de déficit annuel.