Mise à jour budgétaire: Flaherty aura de mauvaises nouvelles

Publié le 08/11/2011 à 11:26, mis à jour le 08/11/2011 à 11:29

Mise à jour budgétaire: Flaherty aura de mauvaises nouvelles

Publié le 08/11/2011 à 11:26, mis à jour le 08/11/2011 à 11:29

Par La Presse Canadienne

[Photo : Benjamin Nantel]

Le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, risque de ne pas avoir de bonnes nouvelles à annoncer aux Canadiens lors de sa mise à jour relative à la situation financière, prévue mardi, à Calgary.

M. Flaherty devrait concéder à cette occasion que le Canada ne pourra pas écrire son budget à l'encre noire dès 2014-2015, comme anticipé au printemps dernier. L'économie s'est faite moins vigoureuse que ne le prévoyait Ottawa, selon les observateurs.

Avec un ralentissement de l'économie, la croissance des revenus fiscaux individuels et commerciaux s'est ralentie et les dépenses sociales de l'État ont pris du poids, creusant le déficit.

La dernière mise à jour fiscale de Jim Flaherty, rendue publique en juin dernier, misait sur un déficit de 32,2 milliards $ pour la présente année fiscale, qui se terminera le 31 mars prochain. L'année dernière, le déficit s'était plutôt élevé à 36,6 milliards $.

Par ailleurs, des sources gouvernementales ont confié à La Presse Canadienne qu'Ottawa annulera une hausse de 600 millions $ des primes d'assurance-emploi afin de tenter d'injecter un peu de vigueur dans l'économie.

Le ministre Flaherty divisera ainsi par deux la hausse des primes qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain.

La prime imposée aux employés bondira de cinq cents par 100 $ de revenus assurables et de sept cents pour les employeurs, plutôt que 10 et 14 cents respectivement.

Jim Flaherty prolongera aussi d'un an les programmes qui permettent aux entreprises d'éviter des mises à pied en réduisant le temps de travail de chaque employé.

À la une

Bourse: records à Wall Street

Mis à jour il y a 4 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a pour sa part terminé en hausse.

À surveiller: Stantec, Shopify et Precision Drilling

09:17 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Stantec, Shopify et Precision Drilling? Voici quelques recommandations d’analystes.

Merci Carey!

BLOGUE INVITÉ. Protégez-vous et votre entreprise en imaginant comment un concurrent pourrait exploiter vos faiblesses.