Mines Agnico Eagle signe une entente pour racheter TMAC Resources

Publié le 05/01/2021 à 13:28

Mines Agnico Eagle signe une entente pour racheter TMAC Resources

Publié le 05/01/2021 à 13:28

Par La Presse Canadienne
Le logo de Mines Algnico Eagle

(Image fournie par La Presse Canadienne)

Mines Agnico Eagle Mines a signé une entente de 286,6 millions $ visant à racheter TMAC Resources, dont la vente à une société chinoise a été bloquée par Ottawa à la fin de l’année dernière.

L’offre de 2,20 $ par action présentée par Agnico Eagle représente une hausse par rapport aux 1,75 $ par action que les actionnaires auraient reçus si la vente à la société chinoise Shandong Gold Mining avait été autorisée.

Les actions de TMAC ont clôturé lundi à 1,57 $ à la Bourse de Toronto.

Le principal actif de TMAC est un projet d’exploitation aurifère à Hope Bay, au Nunavut.

Le gouvernement fédéral a bloqué le rachat de TMAC par Shandong à la suite d’un examen en vertu de la Loi sur Investissement Canada.

Agnico Eagle reprendra désormais l’accord de Shandong, qui avait déjà été approuvé par les actionnaires de TMAC.

Sur le même sujet

Un projet d'innovation minière prometteur à Rouyn-Noranda

La zone d'innovation minière proposée fait la transition vers une nouvelle ère plus durable.

Fusions et acquisitions: une période faste pour les minières

08/03/2021 | Maxime Guilbault

BLOGUE INVITÉ. Après la pandémie de COVID-19, plusieurs minières voudront créer de la valeur... et très rapidement.

À la une

Loi 101: aidons les PME à mieux intégrer les immigrants

10/04/2021 | François Normand

ANALYSE. «Le renforcement de la loi 101 ne doit pas alourdir le processus administratif des PME de 25 à 49 employés.»

Faites le choix d'améliorer la qualité de votre portefeuille

09/04/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Pourquoi ne pas choisir nos investissements boursiers selon des critères de sélection?

Créer de la valeur grâce à la responsabilité sociale et environnementale

Mis à jour le 08/04/2021 | lesaffaires.com

LIVRE BLANC. Les pratiques responsables sont loin d’être uniquement l’apanage des grandes entreprises.