Metro profite de fortes ventes dans les pharmacies Brunet et Jean Coutu

Publié le 24/04/2024 à 08:42, mis à jour le 24/04/2024 à 15:49

Metro profite de fortes ventes dans les pharmacies Brunet et Jean Coutu

Publié le 24/04/2024 à 08:42, mis à jour le 24/04/2024 à 15:49

Par La Presse Canadienne

Les ventes comparables du segment pharmacie de Metro, qui détient les deux enseignes, ont augmenté de 5,9% au deuxième trimestre clos le 16 mars. (Photo: 123RF)

Les ventes des pharmacies Jean Coutu et Brunet ont été vigoureuses cet hiver grâce à la saison grippale, au nouveau programme de fidélité «Moi» et à une nouvelle stratégie de marchandisation. 

Les ventes comparables du segment pharmacie de Metro, qui détient les deux enseignes, ont augmenté de 5,9% au deuxième trimestre clos le 16 mars. La hausse est surprenante, car la comparaison se faisait avec des résultats particulièrement vigoureux l’an dernier.

«Le plus important facteur est la saison grippale qui a commencé à la mi−décembre, explique le président et chef de la direction de Metro, Eric La Flèche, lors d’une conférence téléphonique, mercredi, visant à discuter des résultats. En combinant cela avec une bonne stratégie de marchandisage, nous avons été capables d’afficher de bonnes ventes en magasin par−dessus une année déjà très forte.»

Le président de la division pharmacie, Jean−Michel Coutu, n’a pas voulu entrer dans les détails de la stratégie de marchandisation, mais il affirme qu’elle a porté ses fruits. «Nous avons complètement révisé notre stratégie. Nous nous sommes ajustés au marché à mesure qu’il a évolué et notre équipe a fait un bon travail d’anticipation de la demande des clients.»

L’inclusion de toutes les bannières sous un même programme de fidélité au Québec en 2023 a également contribué à l’accélération des ventes, a dit La Flèche. «Jean Coutu avait un autre programme et ils sont passés à “Moi”; Brunet n’en avait aucun. Alors, c’est un plus et l’engagement des clients est bon.»

En 2023, Metro a étendu son programme de fidélité à ses autres enseignes au Québec. L’objectif est de mieux cibler ses clients à travers ses différentes enseignes et encourager les ventes croisées.

La direction a précisé qu’elle s’apprêtait à lancer le programme «Moi» dans ses établissements en Ontario. «Ça sera similaire (au programme du Québec)», a répondu M. La Flèche.

Questionné sur le sujet par un analyste, le patron de Metro semblait avoir peu d’intérêt à l’idée d’étendre le programme à d’autres des commerces qui ne font pas partie de son giron. «Non, pas en ce moment.»

Le programme Scene+, utilisé par les épiceries IGA, compte plusieurs membres dont Cineplex, Harvey’s ou Expedia.

 

Modération de l’inflation alimentaire 

L’inflation alimentaire chez Metro a continué de se modérer à 3% au deuxième trimestre, comparativement à 4% au précédent.

Contrairement aux plus récents trimestres, l’inflation alimentaire chez Metro n’est pas inférieure à l’inflation alimentaire au Canada, qui était de 0,4 point de pourcentage plus bas durant cette période.

«Selon nos recensions de prix, il semble que Metro ait été moins agressif avec les promotions en janvier et février, bien que nous ne soyons pas sûrs que ça reflète bien le trimestre, avance l’analyste Michael Van Aelst, de TD Cowen. Nous ne croyons pas que le panier de Metro augmentera plus rapidement que l’inflation à l’avenir.»

Questionné sur le sujet, M. La Flèche a répondu «de ne pas en tirer de conclusions». «C’est un écart serré. (…) C’est en fonction des articles vendus en épicerie, des promotions de l’an dernier. (…) Je dirais que nous sommes en ligne avec l’Indice des prix à la consommation.»

Même si le rythme d’augmentation des prix se modère, les consommateurs restent sensibles aux prix.

«Le contexte économique exerce une grande pression sur les consommateurs canadiens, constate le chef de l’exploitation du secteur alimentation, Marc Giroux. Les consommateurs continuent de choisir des articles à plus bas prix, particulièrement pour la viande. La croissance dans les marques privées est deux fois plus importante que celles des grandes marques.»

 

Résultats supérieurs aux attentes 

Metro a dévoilé des résultats supérieurs aux attentes des analystes au deuxième trimestre. «La surperformance est attribuable en grande partie à des dépenses inférieures aux attentes, de meilleures ventes en pharmacies qui ont été compensées par un léger déclin des marges», résume Chris Li, de Desjardins Marché des capitaux.

En novembre, Metro avait déjà prévenu les investisseurs que ses résultats seraient sous pression au cours de l’exercice 2024 en raison de ses investissements dans ses centres de distribution qui amènent une duplication temporaire des coûts et nécessitent une certaine courbe d’apprentissage.

Metro a dévoilé un bénéfice net en baisse de 14,5% à 187,1 millions de dollars. Le bénéfice ajusté dilué par action s’établit à 91 cents. Les revenus, pour leur part, augmentent de 2,2% à 4,7 milliards de dollars.

L’action de Metro gagne 70 cents, ou 1%, à 70,60 $ à la Bourse de Toronto en début d’après−midi.

Stéphane Rolland, La Presse Canadienne

Sur le même sujet

À surveiller: Rogers Communications, Wesdome et Metro

10/04/2024 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Rogers Communications, Wesdome et Metro? Voici quelques recommandations d’analystes.

Metro et Too Good To Go annoncent un nouveau partenariat

Selon Recyc-Québec, 1,2 million de tonnes d’aliments comestibles sont perdues ou gaspillées chaque année au Québec.

À la une

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour il y a 9 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gains du S&P 500 en 2024 restent fragiles

03/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Plus de la moitié du gain du S&P 500 lors des quatre premiers mois de 2024 est attribuable à... Nvidia.

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 mai

Mis à jour il y a 6 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.