Metro prend le plein contrôle de Première Moisson

Publié le 25/04/2019 à 14:28

Metro prend le plein contrôle de Première Moisson

Publié le 25/04/2019 à 14:28

La famille Colpron/Fiset s'apprête à céder l'ensemble de la propriété de Première Moisson à Metro. Photo: Courtoisie

Cinq ans après être entrée dans le capital de Première Moisson, la direction de Metro confirme vouloir maintenant en prendre le plein contrôle.

Pour ce faire, l’épicier québécois entend se porter acquéreur de la participation minoritaire (25%) que les fondateurs de la chaîne, la famille Colpron-Fiset, avaient conservée au moment de lui céder les trois-quarts de l’actionnariat en 2014.

La direction de Metro en a fait l’annonce, jeudi dernier, à l’occasion de la présentation de ses résultats du deuxième trimestre. Cette dernière est passée inaperçue, dans la mouvance du départ du président, François J. Coutu du Groupe Jean Coutu, également passé aux mains de Metro.

Fidèle à son habitude, la direction de Metro est demeurée discrète sur le sujet. Seulement deux phrases d’un communiqué de huit pages abordaient la question, la semaine dernière. Pendant l’appel conférence aux analystes, le vice-président et chef de la direction financière de Metro, François Thibault, s'est limité à indiquer que la transaction prendrait effet au terme de son exercice financier en cours, prévu à la fin septembre.

Le montant de la transaction n’a été divulgué par aucune des parties concernées. Mais dans un rapport publié le 17 avril, l’analyste Vishal Shreedhar, de la Financière Banque Nationale, établit la valeur de la part restante de Première Moisson à 39M$. Selon ce dernier, le plein contrôle de la chaîne par Metro ajouterait environ 1,7M$ par année au bénéfice net de Metro.

La retraite pour les enfants

Ne confirmant aucun chiffre, la direction de Première Moisson a tenté de se faire rassurante ce jeudi, indiquant que les membres de la famille Colpron-Fiset, toujours à la tête de la chaîne, le demeureraient «encore une année», le temps d’assurer une bonne transition. «Une transition qui se fera dans la continuité», a insisté sa directrice des communications, Manon Kirouac

Les trois enfants de Liliane Colpron, aujourd'hui retraitée, ont continué de se partager la direction du Groupe après 2014. Au dernières nouvelles, Stéphane Fiset occupe le poste de vice-président division charcuterie; Bernard Fiset, celui de vice-président division boulangerie; et Josée Fiset, celui de vice-présidente réseau détail. 

Dans message écrit, préparé à notre intention, cette dernière explique qu’à la suite d’une longue réflexion, ses frères et elles estimaient que le temps était venu d’«envisager une retraite bien méritée». 

«Nous quitterons l’actionnariat à la fin de septembre 2019 et nous resterons présents dans la prochaine année (…), poursuit-elle. Nous sommes fiers du chemin parcouru depuis la fondation de l’entreprise en 1992. Nous partons l’esprit tranquille car nous avons l’assurance que ce que nous avons bâti continuera de progresser au sein de la grande famille Metro.»

Une croissance modeste

Au moment de confirmer la vente à Metro, en 2014, Liliane Colpron, évaluait le chiffre d’affaires de son entreprise à 100M$. À l’époque, outre le siège social, le Groupe comptait trois centres de production et 23 magasins. 

De son côté, Eric Richer La Flèche, président de Metro, ne cachait son intention d’étendre la distribution des produits Première Moisson à ses épiceries, et d’ouvrir de nouveaux établissements en Ontario. «Doubler le nombre actuel est tout à fait possible», avait-il alors affirmé. 

Cinq ans plus tard, les pains et surgelés de marque Première Moisson sont largement distribués dans le réseau d’épiceries de Metro au Québec. Par contre, malgré des ouvertures hors de la région de Montréal (Québec notamment), le réseau de Première Moisson est demeuré sensiblement le même. Il compte aujourd’hui 26 succursales, dont une Ontario.

Au moment d'écrire ces lignes, l'action de Metro se négociait à 48,83$ l'action à la Bourse de Toronto, en hausse de 4,5% depuis le début de l'année. 

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.