Mega Brands: les trois principaux gagnants de la vente

Publié le 28/02/2014 à 10:22

Mega Brands: les trois principaux gagnants de la vente

Publié le 28/02/2014 à 10:22

Par Yannick Clérouin

L’assureur et spécialiste des cas de redressement d’entreprise Fairfax est un des grands gagnants de la vente du fabricant de jouets de construction montréalais Mega Brands à Mattel.

Selon nos calculs réalisés à partir des plus récentes données de Bloomberg, Fairfax est le principal actionnaire de Mega Brands avec 4,42 millions d’actions en circulation.

Par rapport à la valeur en fin de séance jeudi, la participation de Fairfax s’est appréciée de 21,2 M$ en fonction de l’offre de 17,75$ présentée par Mattel aux actionnaires de la société montréalaise. Lisez notre article Mega Brands achetée par Mattel pour tous les détails et les titres à surveiller Mega Brands, Uni-Select et Jean-Coutu.

Fairfax est aussi le principal actionnaire du fabricant de téléphones ontarien BlackBerry, avec environ 10% des titres en circulation. La société de Prem Watsa a aussi sauvé le détaillant de meubles Brick il y a quelques années, avant que celui-ci ne fusionne avec Meubles Léon.

Le géant des fonds communs Invesco est le deuxième principal actionnaire de Mega Brands, avec une participation de 2,7 millions d’actions, selon les données de Bloomberg.

En vertu du prix offert par Mattel, la valeur de la participation d’Invesco a grimpé de 12,93M$ depuis jeudi en fin de séance.

Le troisième principal bénéficiaire de la transaction est le fondateur de l’entreprise, Victor J. Bertrand. Il possède environ 1,9 million d’actions de l’entreprise qu’il a fondée en 1967. La valeur de son intérêt dans l’entreprise s’est donc appréciée de 8,9M$ depuis hier.

Le géant des fonds communs Fidelity, ainsi que le gestionnaire de portefeuilles ontarien Chou Associates complètent le top 5 des principaux actionnaires de Mega Brands.

Gains difficiles à calculer

Soulignons qu’il est difficile de calculer le gain net réalisé par ces actionnaires, notamment Fairfax, étant donné que la structure de capital de Mega Brands a subi d’importants changements au cours des dernières années.

Fairfax avait notamment participé à un financement en 2008 pour sauver Mega Brands, qui connaissait des difficultés financières. L’assureur avait donc participé à une émission de titres de dette, lesquels ont plus tard été convertis en actions ordinaires.

Il est également important de noter que des transactions peuvent avoir été réalisées depuis le dernier recensement de Bloomberg, ce qui changerait les chiffres mentionnés dans ce texte.

 

 


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

19/10/2019 | François Normand

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

La région de l'aluminium, mais pas seulement

Édition du 14 Septembre 2019 | Pierre Théroux

FOCUS SAGUENAY–­LAC-SAINT-JEAN. Impossible de la manquer. En arrivant à la ville de Saguenay, ...

La Bourse est figée en attendant un signal

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.