Lockheed Martin dépasse les attentes au 1T, ses missiles très demandés

Publié le 23/04/2024 à 15:39

Lockheed Martin dépasse les attentes au 1T, ses missiles très demandés

Publié le 23/04/2024 à 15:39

Par AFP

(Photo: 123RF)

New York — Le groupe de défense américain Lockheed Martin a dégagé, au premier trimestre, des résultats supérieurs aux attentes, et a vu ses ventes progresser dans tous ses métiers, en particulier les missiles.

Le bénéfice net ressort néanmoins en baisse de 8,5% sur un an, à 1,5 milliard de dollars américains (G$US), selon un communiqué publié mardi. Ce recul est notamment dû au paiement d’intérêts plus élevés, le groupe ayant vu sa dette augmenter.

Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, donnée la plus scrutée par le marché, il se monte à 6,33 $US, soit sensiblement au-dessus des 5,80 $US attendus par les analystes.

L’entreprise de Bethesda (Maryland) a confirmé l’ensemble de ses prévisions pour l’exercice 2024.

Après avoir subi un tassement au quatrième trimestre 2023, Lockheed Martin a vu ses quatre divisions enregistrer une croissance de leurs revenus.

Au total, le chiffre d’affaires ressort en progression de 13,6%, à 17,2 G$US

L’activité de missiles et technologie de contrôle de tir, qui comprend notamment capteurs et récepteurs, a fait des étincelles, avec une croissance de 25% sur un an.

Le groupe a accéléré la production des systèmes lance-roquettes multiples (GMLRS), des lanceurs mobiles HIMARS, des missiles de croisière air-sol JASSM et des missiles anti-navires LRASM.

Les HIMARS ont notamment été très utilisés par l’armée ukrainienne contre des cibles russes.

Le bénéfice opérationnel de la branche missile et systèmes de contrôle a néanmoins été limité, notamment par une perte de 100 millions de dollars américains (M$US) sur un contrat classé secret défense.

Le chiffre d’affaires de Lockheed Martin a également été soutenu par la division aéronautique (+9%), qui a vendu pour 305 M$US de chasseurs F-35, grâce, pour partie, à une montée en puissance de la production.

Cette performance a néanmoins été relativisée par la hausse des coûts sur ce même programme F-35, qui ont rogné sur les marges.

Le directeur général Jim Taiclet, cité dans le communiqué, a insisté sur l’augmentation des capacités de production à l’échelle du groupe tout entier, qui lui a permis de répondre à la demande.

Le carnet de commandes se monte à 159 G$US, a indiqué le dirigeant.

Parmi les priorités de Lockheed Martin, le déploiement du nouveau système logiciel TR-3, qui augmente les capacités du F-35, notamment en matière de traitement des données.

Dans les échanges électroniques préalables à l’ouverture de la Bourse de New York, l’action du groupe gagnait 1,44%.

 

 

À la une

Le Québec pâtira-t-il de la guerre commerciale verte avec la Chine?

17/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Les producteurs d’acier craignent que la Chine inonde le marché canadien, étant bloquée aux États-Unis.

Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones clôture au-dessus des 40 000 points

Mis à jour le 17/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé.

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

17/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.