Loblaw affiche un profit et des revenus en hausse pour le 3e trimestre

Publié le 13/11/2019 à 11:28, mis à jour le 13/11/2019 à 16:31

Loblaw affiche un profit et des revenus en hausse pour le 3e trimestre

Publié le 13/11/2019 à 11:28, mis à jour le 13/11/2019 à 16:31

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Les Compagnies Loblaw ont vu l’achalandage diminuer dans leurs magasins d’alimentation au plus récent trimestre, ce qui a forcé le détaillant à réduire ses prix et à mettre en place d’autres mesures pour conquérir des clients dans une industrie de plus en plus concurrentielle.

La société de Brampton, en Ontario, a constaté une légère augmentation de l’intensité de la concurrence au troisième trimestre, en particulier dans le secteur des rabais, a souligné mercredi sa présidente, Sarah Davis, lors d’une conférence téléphonique avec les analystes.

Les concurrents de Loblaw ont ouvert de nouveaux magasins, effectué des rénovations et réduit leurs prix, a-t-elle précisé.

Le propriétaire des enseignes Provigo et Maxi et cie a également pris des mesures pour faire baisser les prix des produits alimentaires au troisième trimestre, ce qui a entraîné une hausse des ventes.

La mesure interne de l’inflation de la société pour le trimestre clos le 5 octobre a été inférieure d’environ un à deux points de pourcentage à l’inflation de 4,1 % mesurée par Statistique Canada, a-t-elle précisé, certaines catégories approchant même de la déflation.

« Cela nous a mieux positionnés avec les clients », a-t-elle affirmé. « Et au cours du trimestre, la trajectoire de notre achalandage, de la taille de nos paniers et de notre tonnage s’est améliorée. »

L’achalandage, qui s’appuie sur la mesure clé des ventes au détail dans les magasins ouverts depuis au moins un an, est resté négatif pour l’ensemble du trimestre, mais Loblaw est satisfaite des progrès constatés, a-t-elle souligné.

Les ventes des magasins d’alimentation ouverts depuis au moins un an ont progressé de 0,1 %, mais Loblaw a indiqué qu’en excluant « l’incidence défavorable du moment du congé de l’Action de grâce », ces ventes avaient progressé de 1,0 pour cent.

Loblaw a assuré qu’elle continuerait de surveiller l’intensité de la concurrence, d’observer les prix et de prendre les mesures qui s’imposent.

Le bénéfice de 331 millions $ de Loblaw au troisième trimestre et l’augmentation de 2,3 % de ses revenus ont été favorisés par la hausse des ventes dans ses pharmacies Shoppers Drug Mart — l’enseigne Pharmaprix au Québec.

Le profit par action s’est établi à 90 cents par action au plus récent trimestre. En comparaison, la société avait réalisé un bénéfice de 106 millions $, ou 28 cents par action, pour la même période un an plus tôt.

Les revenus ont totalisé près de 14,66 milliards $, alors qu’ils avaient été de 14,32 milliards $ l’an dernier.

Les ventes des pharmacies ouvertes depuis au moins un an ont pris 4,1 pour cent d’une année à l’autre, enregistrant leur meilleure performance depuis le deuxième trimestre de 2016.

La bonne tenue de Shoppers a été stimulée par les principales catégories des produits pharmaceutiques et de beauté, a précisé Mme Davis, ajoutant que la société percevait déjà des signes d’une saison grippale intense.

Sur une base ajustée, Loblaw a réalisé un profit des activités poursuivies de 458 millions $, ou 1,25 $ par action. Cela se compare à un bénéfice ajusté des activités poursuivies de 466 millions $, ou 1,24 $ par action, pour le même trimestre l’an dernier, pendant lequel la société comptait un plus grand nombre d’actions en circulation.

Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice de 1,24 $ par action et un chiffre d’affaires de 14,57 milliards $, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Sur le même sujet

À la une

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...

Mission accomplie pour Brian Hannasch

Édition du 07 Décembre 2019 | Pierre Théroux

PDG DE L’ANNÉE – GRANDE ENTREPRISE. Brian Hannasch peut dire mission accomplie.