Les stocks commerciaux de pétrole brut reculent aux États-Unis

Publié le 25/11/2020 à 11:55

Les stocks commerciaux de pétrole brut reculent aux États-Unis

Publié le 25/11/2020 à 11:55

Par AFP

En revanche, les stocks d’essence ont augmenté de 2,2 MB, au-delà des attentes des analystes sondés par Bloomberg. (Photo: 123RF)

Les stocks commerciaux de pétrole brut ont un peu reculé aux États-Unis la semaine dernière, déjouant les attentes des analystes qui tablaient sur une légère hausse.

Selon les données hebdomadaires de l’Agence américaine d’Information sur l’Energie (EIA) publiées mercredi, les réserves commerciales de brut ont baissé de 800 000 barils au 20 novembre, s’établissant à 488,7 millions de barils (MB), là où les experts anticipaient une progression médiane de 225 000 barils.

En revanche, les stocks d’essence ont augmenté de 2,2 MB, au-delà des attentes des analystes sondés par l’agence Bloomberg.

Les réserves de produits distillés (fioul et gaz de chauffage) ont, pour leur part, baissé de 1,4 MB, plus que les 2,3 MB attendus par les analystes.

En hausse avant la publication du rapport, le baril new-yorkais de WTI pour livraison en janvier accélérait ses gains et prenait 1,00 %, à 45,36 dollars, vers 16H25 GMT.

Pour John Kilduff d’Again Capital, le recul des stocks de brut aux États-Unis est dû principalement à l’accélération du rythme des raffineries, qui ont fonctionné à près de 79 % de leurs capacités contre 77,4 % la semaine précédente.

« Il y a aussi eu une baisse importante des stocks à Cushing », note M. Kilduff.

Cette petite ville de l’Oklahoma abrite de gigantesques cuves stockant le WTI. Les réserves y ont chuté de 1,7 MB la semaine dernière.

« C’est l’un des aspects du rapport qui soutient le plus les prix du pétrole, car il y avait beaucoup d’inquiétudes sur le remplissage des cuves et le risque d’excédents », note M. Kilduff.

En revanche, la hausse des stocks d’essence est un mauvais signe pour la demande et n’augure rien de bon pour le prochain rapport, qui reflètera les chiffres de la semaine de Thanksgiving.

Les Américains ont tendance à beaucoup se déplacer à l’occasion de ce jour férié, qui aura lieu jeudi, mais les précautions sanitaires liées à la pandémie devraient nettement limiter les mouvements cette année.

Le total des produits pétroliers distribués la semaine dernière a reculé, passant de 19,5 millions de barils par jour (mbj) à 19,3 mbj.

La production a augmenté de 100 000 barils par jour, s’établissant à 11 mbj.

Les importations ont un peu baissé, tandis que les exportations ont légèrement progressé.

 

À suivre dans cette section

Titres en action: Facebook, Apple, Tesla
Mis à jour il y a 47 minutes | AFP

Sur le même sujet

Forte baisse des réserves de pétrole brut aux États-Unis

27/01/2021 | AFP

Cette chute des stocks est le plus important recul depuis juillet et a surpris les analystes.

Les exportations de pétrole par rail ont bondi de 87 % en novembre

Il s’agit toutefois d’une baisse par rapport aux 302 300 barils par jour expédiés par chemin de fer en novembre 2019.

À la une

Passion au travail, exploitation et Punta Cana

Il y a 7 minutes | Jean-François Bertholet

BLOGUE INVITÉ. Sommes-nous en train de légitimer l’exploitation de la passion de nos travailleurs essentiels?

Les nombreux avantages de l'écoconception

BLOGUE INVITÉ. Il faut combattre le concept que plus l'emballage est gros, plus le consommateur le remarque.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

07:30 | LesAffaires.com et AFP

Les marchés mondiaux étaient dans le rouge, au lendemain d'un plongeon à Wall Street.