Les prix baissent au Québec et au Canada pour un deuxième mois

Publié le 25/01/2013 à 09:43, mis à jour le 25/01/2013 à 11:29

Les prix baissent au Québec et au Canada pour un deuxième mois

Publié le 25/01/2013 à 09:43, mis à jour le 25/01/2013 à 11:29

Par Stéphane Rolland

[Photo : Bloomberg]

Le recul des prix observé au pays au cours des deux derniers mois a certainement pesé dans la décision de la Banque du Canada de repousser une hausse des taux d'intérêt à une date ultérieure à 2013.

Pour un deuxième mois consécutif, les prix des biens et services ont fléchi au pays, selon les données publiées vendredi par Statistique Canada.

L’indice des prix à la consommation recule de 0,5 % au Québec en décembre. Cela fait suite à une baisse de 0,2 % en novembre.

Même mouvement dans le reste du pays, les prix à la consommation ont diminué de 0,6 % en décembre et de 0,2 % en novembre au Canada.

En 2012, l’inflation est presque deux fois plus importante au Québec. L’IPC a augmenté de 1,5 % au Québec, tandis qu’il a progressé de 0,8 % au pays.

Ces données sont publiées deux jours après que la Banque du Canada ait remis à plus tard un éventuel resserrement de sa politique monétaire. La banque centrale a révisé à la baisse ses prévisions économiques. Lisez Pas de hausse de taux en vue au Canada

«Force est de constater que l’inflation demeurera assez faible au cours des prochains trimestres», écrit Benoit Durocher, économiste principal pour Desjardins. «Dans ce contexte, on peut comprendre les autorités monétaires d’avoir adouci leur discours mercredi dernier en mentionnant notamment que les perspectives plus modérées en matière d’inflation laissaient entrevoir qu’une réduction de la détente monétaire était moins imminente que prévu auparavant.»

À la une

Comment croître grâce à la dette?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Toutes les dettes ne sont pas néfastes pour votre entreprise. Voici comment séparer le bon grain du mauvais:

Comment peut-on amadouer le crédit?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. La crise de la COVID-19 crée un stress financier important sur les entreprises.

Le plan d'affaires est-il essentiel au démarrage d'une entreprise?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. On ne «construit pas les pyramides sans avoir déjà construit un château de sable».