Les permis de bâtir ont reculé de 4,9% en septembre

Publié le 04/11/2011 à 16:06

Les permis de bâtir ont reculé de 4,9% en septembre

Publié le 04/11/2011 à 16:06

Par La Presse Canadienne

Les entrepreneurs canadiens ont pris pour 5,6 milliards $ de permis de bâtir en septembre, en baisse de 4,9 pour cent par rapport à août, a révélé vendredi Statistique Canada.

Il s'agit d'un troisième repli mensuel consécutif, a noté l'agence fédérale, précisant que les intentions de construction avaient diminué dans six provinces, la Colombie-Britannique et l'Alberta en tête.

Le recul observé à l'échelle nationale est principalement attribuable à la baisse des intentions de construction à la fois dans les secteurs résidentiel et non résidentiel en Colombie-Britannique, et dans le secteur non résidentiel en Alberta.

La valeur des permis de bâtir a augmenté en Ontario, au Manitoba, en Saskatchewan et en Nouvelle-Écosse.

Dans le secteur non résidentiel, la valeur des permis a diminué de 11 pour cent pour atteindre 2 milliards $ en septembre, tandis qu'elle a reculé d'un pour cent dans le secteur résidentiel, pour se fixer à 3,6 milliards.

Les municipalités ont délivré pour 1,4 milliard $ de permis de construction de logements multifamiliaux en septembre, en baisse de 2,5 pour cent par rapport à août, ce qui constitue une deuxième baisse mensuelle consécutive. La Colombie-Britannique est à l'origine d'une grande partie de cette baisse, suivie du Québec.

Les diminutions observées dans la valeur des permis de logements unifamiliaux dans sept provinces, la Colombie-Britannique et la Nouvelle-Écosse en tête, ont plus qu'effacé les hausses enregistrées en Alberta, au Québec et au Manitoba.

À suivre dans cette section

À la une

L'«optionalité» ou l'art de se ménager de nombreuses options

BLOGUE INVITÉ. Une entreprise qui jouit d’une excellente santé financière a sensiblement plus d’options devant elle.

Fraude: Tony Accurso et quatre entreprises écopent d’amendes totalisant 4,2M$

Mis à jour à 11:54 | lesaffaires.com

Tony Accurso et 4 entreprises auxquelles il était associé devront rembourser 4,2M$ au trésor public.

Action collective autorisée contre Desjardins

La cause porte sur des pertes de rendement à la suite de la crise financière de 2008.