Les hôtels Marriott accusés de dissimuler le prix réel de leurs chambres

Publié le 10/07/2019 à 14:30

Les hôtels Marriott accusés de dissimuler le prix réel de leurs chambres

Publié le 10/07/2019 à 14:30

Par AFP
L'hôtel Marriott de Montréal.

(Photo: Denis Lalonde)

Les hôtels Marriott sont attaqués en justice par le procureur général de Washington qui les accuse de dissimuler le véritable prix de leurs chambres aux clients et de prélever des frais indus pour doper leurs profits.

Karl Racine a déposé une plainte devant les tribunaux locaux mardi contre le géant hôtelier, dont le siège est basé à Bethesda (Maryland).

Dans sa plainte, M. Racine affirme que la chaîne hôtelière a une politique de prix opaque: concrètement, elle vanterait un prix en ligne souvent très différent de la somme payée par le client au moment de finaliser sa réservation.

Les hôtels Marriott, selon le magistrat, font payer au client des frais «obligatoires» baptisés «resorts fees» ou «destination fees». Ils correspondent à des services de base (wi-fi, salle de sport...) disponibles sur les sites.

Il est difficile pour le client de protester parce que ces frais sont englobés dans la rubrique «taxes» dont il doit s'acquitter.

«Au moins 189 propriétés Marriott à travers le monde prélèvent ces frais cachés, qui vont de 9 à 95 dollars par chambre et par jour», assure le procureur dans sa plainte.

«Les pratiques déloyales, fallacieuses et trompeuses de Marriott et le fait qu'il n'ait pas dévoilé ces frais ont affecté les consommateurs», fustige M. Racine.

Jugeant que la chaîne hôtelière «a récolté des centaines de millions de dollars en bénéfices en trompant les consommateurs sur le véritable prix de ses chambres d'hôtel», M. Racine demande des compensations financières pour des «dizaines de milliers» de résidents affectés de sa région.

Contactés par l'AFP, les hôtels Marriott, dont la politique de prix, comme celle de leurs concurrents, est dans le viseur des États américains, ont indiqué qu'ils ne commentaient les procédures judiciaires en cours.

«Nous allons poursuivre les discussions avec les autres États», a déclaré par courriel à l'AFP un porte-parole.

Selon le procureur général de Washington, en n'étant pas clair sur les frais qu'il prélève, Marriott empêche les consommateurs «de comparer le prix réel d'une chambre dans un hôtel Marriott avec celui offert par les concurrents».

Outre des dommages et intérêts, Karl Racine voudrait que la justice demande à Marriott d'être plus «transparent» sur ses prix, notamment au moment de la réservation.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Retour attendu de la croissance pour les hôteliers de Montréal

14/12/2018 | Martin Jolicoeur

Après une année 2018 au ralenti, les hôteliers de Montréal ont bon espoir de renouer avec la croissance en 2019.

Les États-Unis accusent la Chine du piratage du groupe hôtelier Marriott

12/12/2018 | AFP

Les États-Unis ont accusé mercredi la Chine de mener des cyberattaques sur leur sol, dont celle du groupe Marriott.

À la une

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Investir: trois critères pour choisir ses actions

19/07/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Un investisseur devrait analyser ses titres boursiers comme s'ils étaient une entreprise privée.