Le titre de Vale plonge après la catastrophe minière

Publié le 28/01/2019 à 11:51, mis à jour le 28/01/2019 à 15:50

Le titre de Vale plonge après la catastrophe minière

Publié le 28/01/2019 à 11:51, mis à jour le 28/01/2019 à 15:50

Par AFP
Des hommes en habit de pompier marchent sur le terrain accidenté.

Des pompiers sont à la recherche de corps dans la ville de Brumadinho, au Brésil (Photo: Getty Images)

Le cours de l’action du groupe minier Vale a plongé de plus de 24 % lundi à la clôture de la Bourse de Sao Paulo, trois jours après la rupture d’un barrage de la compagnie brésilienne qui a fait 60 morts et plus de 292 disparus, selon un dernier bilan.

Il s’agissait de la première cotation du titre de Vale à Sao Paulo, la place pauliste étant fermée vendredi — le jour de la tragédie — en raison d’un jour férié.

L’indice Ibovespa a terminé l'exercice avec un recul de 2,29% à Sao Paulo. La société de portefeuille Bradespar, qui détient 5,8 % dans Vale, a aussi chuté de 24,49 %.

Les titres Vale inscrits à la Bourse de New York plongeaient d’environ 17,38% lundi.

Vendredi dernier, le jour de la tragédie, les actions du groupe avaient déjà chuté de 8 % à la Bourse de New York.

La compagnie a annoncé tôt lundi la suspension du paiement des dividendes aux actionnaires et des primes à ses cadres.

Depuis la rupture du barrage, la justice a ordonné le gel de fonds d’une valeur totale de 11 milliards de réais, au titre de réparations des dégâts matériels et environnementaux et d’indemnisations des victimes. 

Les autorités locales ont par ailleurs infligé des amendes à Vale totalisant 300 millions de réais.

En 2015, Vale avait été également impliqué dans une autre tragédie similaire au Brésil, avec la rupture d’un barrage qu’elle détenait en copropriété avec l’anglo-australien BHP.

Le désastre, qui a eu lieu près de Mariana, à environ 120 km de Brumadinho, avait fait 19 morts et provoqué des dégâts environnementaux sans précédent, les résidus miniers contaminant des cours d’eau sur 650 km et s’écoulant jusqu’à la mer. 

Mais l’entreprise était parvenue à se remettre sur pied, sa valeur boursière ayant grimpé de 258 % de novembre 2015 à jeudi dernier.

À suivre dans cette section


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

Titres en action: ABB, ExxonMobil, Nike...

23/10/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: MTY, Gildan et Dorel

Que faire avec les titres de MTY, Gildan et Dorel?

OPINION Titres en action: Macy's, McKesson, Facebook...
22/10/2019 | AFP et La Presse Canadienne
Bourse: Wall Street termine en hausse
Mis à jour le 21/10/2019 | LesAffaires.com et AFP
Titres en action: Barrick Gold, Corus, SAP, Facebook...
21/10/2019 | AFP et La Presse Canadienne

À la une

Les 300 plus importantes PME du Québec en 2019

Édition du 26 Octobre 2019 | Emanuelle René de Cotret

Le classement annuel des 300 plus importantes PME du Québec

300 joyaux qui brillent au Québec

Édition du 26 Octobre 2019 | Marine Thomas

L'ÉDITO. Elles sont innovantes, dynamiques et ambitieuses. Elles, ce sont les PME québécoises. Contribuant à la...

Rogers rate la cible au 3e trimestre et abaisse ses prévisions

Mis à jour le 23/10/2019 | La Presse Canadienne

Rogers Communications a réduit ses prévisions de revenus pour 2019.