Le taux d'endettement des Canadiens à un sommet de 153%

Publié le 13/12/2011 à 11:54, mis à jour le 16/12/2011 à 15:13

Le taux d'endettement des Canadiens à un sommet de 153%

Publié le 13/12/2011 à 11:54, mis à jour le 16/12/2011 à 15:13

Par lesaffaires.com

[Photo : Bloomberg]

La dette des ménages canadiens en proportion du revenu personnel disponible a atteint un sommet de 153 % au troisième trimestre de 2011, selon les données publiées par Statistique Canada mardi.

L'endettement élevé des ménages menace la reprise économique du pays, a averti la Banque du Canada la semaine dernière.

La dette des Canadiens a augmenté par rapport au taux révisé de 150,6 % enregistré au deuxième trimestre, selon Statistique Canada.

Les Canadiens ont continué de profiter des bas taux d’intérêt pour accroître leur endettement tant sur le marché hypothécaire que celui du crédit à la consommation. La dette hypothécaire totale des ménages canadiens a franchi le cap du billion de dollars (1000 milliards) pour la première fois de l’histoire, rapporte Bloomberg.

Dans sa revue semestrielle du système financier publiée jeudi dernier, la banque centrale a prévenu les Canadiens de commencer à se préoccuper de la crise budgétaire en Europe et des possibles répercussions au pays.

Non seulement l'économie mondiale est-elle vulnérable, indique le document, mais de nombreux Canadiens qui ont profité de faibles taux d'intérêt pour accumuler les dettes pourraient bientôt être incapables de les rembourser.

Mark Carney, gouverneur de la Banque du Canada, a toutefois précisé dans une entrevue à la radio de Radio-Canada, que, bien que l’endettement des ménages présente un danger important pour l’économie canadienne, cela ne constitue pas une menace aussi évidente que la crise de la dette en Europe.

Par ailleurs, la valeur nette des ménages a fléchi pour un deuxième trimestre consécutif, reculant de 2,1 % en raison de la baisse de valeur des portefeuilles d’actions.

À la une

L'importance des points de référence dans un marché en chute

Il y a 45 minutes | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Des périodes de reculs boursiers ne sont jamais faciles à traverser, même si elles sont récurrentes.

La Banque Nationale surpasse les attentes tandis que l'horizon économique s'assombrit

Il y a 9 minutes | La Presse Canadienne

Les résultats du plus récent trimestre de la Banque Nationale montraient des hausses de revenus pour tous ses secteurs.

L'éternel débat entre les projections à court et à long terme

EXPERT INVITÉ. Prévoir le rendement des placements sur une période de 20, 30 ou 40 ans s'approche de la spéculation.