Le marché obligataire termine la semaine dans le calme

Publié le 12/10/2018 à 12:59

Le marché obligataire termine la semaine dans le calme

Publié le 12/10/2018 à 12:59

Par AFP

Les taux d'emprunt des pays européens ont peu évolué vendredi, les investisseurs restant prudents dans un environnement marqué par de multiples sujets d'inquiétudes.


«C'est quasiment le calme plat sur le marché obligataire», a commenté auprès de l'AFP Antoine Lesné, responsable stratégie et recherche chez SPDR ETF (filiale de State Street Global Advisors).


«La théorie voudrait que les taux d'emprunt se tendent, en particulier ceux des pays les plus solides de la zone euro», a-t-il précisé, or «la prudence reste de mise».


Plusieurs sujets alimentent la réserve des investisseurs, au premier rang desquels figurent des inquiétudes liées aux conséquences économiques de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.


En début de semaine, le Fonds monétaire international a notamment abaissé les prévisions de croissance mondiale pour 2018 et 2019 en raison de cet affrontement.


Du côté de l'Europe, les finances italiennes suscitent également des inquiétudes.


Le gouvernement populiste italien a réaffirmé mercredi qu'il ne modifierait pas ses prévisions budgétaires - comprenant notamment un déficit public à 2,4% du PIB l'an prochain - malgré les avertissements des marchés et des partenaires européens.


Rome doit soumettre lundi son projet de budget 2019 à la Commission européenne. 


Par ailleurs, le taux d'emprunt de l'Espagne a évolué de façon un peu plus marquée.


«L'Espagne a annoncé une émission pour la semaine prochaine», a indiqué M. Lesné, ce qui pourrait contribuer à expliquer ce mouvement.


Les volumes d'échanges sur le taux d'emprunt espagnol étaient peu élevés, du fait d'un jour férié dans le pays.


À 12H00 (16H00 GMT), le taux d'emprunt à 10 ans de l'Allemagne a légèrement reculé, s'établissant à 0,498% contre 0,518%, jeudi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.


Celui de la France a suivi la même tendance, s'établissant à 0,867% contre 0,882%.


Le rendement à 10 ans de l'Italie n'a pour sa part quasiment pas évolué à 3,577% contre 3,564%. 


À l'inverse, celui de l'Espagne a un peu progressé à 1,676% contre 1,643%.


En dehors de la zone euro, le taux d'emprunt britannique à dix ans a reflué, s'établissant à 1,633% contre 1,674%.


À la clôture des marchés européens, le taux d'emprunt à 10 ans des États-Unis se stabilisait à 3,146%, contre 3,150% jeudi, tout comme celui à 30 ans à 3,319%, contre 3,323% ainsi que celui à deux ans qui s'établissait à 2,844%, contre 2,848%.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Bill Gross, le «tsar des obligations» tire sa révérence

04/02/2019 | AFP

Pendant plus de quarante ans, M. Gross a disséqué les politiques des grandes banques centrales.

La Fed poursuivra sa hausse des taux

17/10/2018 | AFP

La Fed cite les turbulences financières de « quelques » pays émergents qui pourraient « poser des risques additionnels».

À la une

Défi Start-up 7: pourquoi intégrer un espace de co-travail?

ENTREVUE. Pourquoi les entrepreneurs devraient-ils considérer l'option d'intégrer un espace de co-travail?

Lyft entame sa tournée de promotion de son entrée en Bourse

11:26 | AFP

Cette tournée doit lui permettre de se présenter sous son meilleur jour et vendre 30,77 millions d’actions.

À surveiller: Air Canada, Amgen et WSP Global

09:12 | Jean Gagnon

Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.