Le chômage dépite Stephen Harper

Publié le 08/01/2010 à 16:50

Le chômage dépite Stephen Harper

Publié le 08/01/2010 à 16:50

Par La Presse Canadienne

Le premier ministre Stephen Harper est déçu de constater que le taux de chômage est demeuré inchangé à 8,5% le mois dernier.

M. Harper explique que ces chiffres _ qui révèlent que l'économie canadienne a cédé 2600 emplois le mois dernier _ démontrent que d'autres efforts sont encore nécessaires pour relancer l'économie.

Le premier ministre demeure toutefois confiant de voir l'économie prendre du mieux cette année.

L'économie canadienne compte actuellement 323 000 emplois de moins, comparativement au sommet atteint en octobre 2008. Quelque 240 000 de ces pertes d'emplois sont survenues au cours de la dernière année, et surtout dans le secteur manufacturier ontarien.

La plus grande déception découle de l'incapacité de l'économie canadienne à poursuivre sur la timide lancée de novembre, quand 79 000 nouveaux emplois avaient été vu le jour.


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

19/10/2019 | François Normand

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

La région de l'aluminium, mais pas seulement

Édition du 14 Septembre 2019 | Pierre Théroux

FOCUS SAGUENAY–­LAC-SAINT-JEAN. Impossible de la manquer. En arrivant à la ville de Saguenay, ...

La Bourse est figée en attendant un signal

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.