La reprise pourrait dérailler au Canada

Publié le 20/10/2010 à 16:17, mis à jour le 20/10/2010 à 15:56

La reprise pourrait dérailler au Canada

Publié le 20/10/2010 à 16:17, mis à jour le 20/10/2010 à 15:56

Par La Presse Canadienne

Mark Carney. Photo : Bloomberg

L'économie canadienne a crû d'un maigre 1,6 pour cent au troisième trimestre, soit moins rapidement que celle des États-Unis qui a enregistré un gain de 2,3 pour cent pendant la même période, a révélé mercredi la Banque du Canada.

D'après l'institution, la période estivale a été la pire qu'ait connue le pays depuis la fin de la récession et plusieurs facteurs pourraient encore faire dérailler la reprise, dont la guerre des devises ou un effondrement du marché immobilier.

Dans son plus récent Rapport sur la politique monétaire, publié mercredi, la banque centrale a rappelé que le PIB canadien avait augmenté de 5,8 pour cent au premier trimestre et de 2 pour cent au deuxième trimestre.

Ce bon départ devrait permettre au Canada de terminer l'année avec un gain de 3 pour cent du PIB. Mardi, la banque estimait cependant que la croissance ne devrait être que de 2,3 pour cent en 2011.

Malgré des constats inquiétants, les experts de la Banque du Canada soutiennent qu'une nouvelle crise est peu probable. Ils pensent que l'économie retrouvera progressivement la santé d'ici deux ans.

Le gouverneur Mark Carney a fait remarquer que les États-Unis demeuraient en moins bonne posture que le Canada et qu'ils avaient encore beaucoup de chemin à parcourir avant de retrouver leur état d'avant la récession.

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.