La récession américaine a fait mal au Canada

Publié le 29/12/2009 à 08:16

La récession américaine a fait mal au Canada

Publié le 29/12/2009 à 08:16

Par La Presse Canadienne

Les États-Unis sont en grande partie responsables de l'effondrement de l'économie canadienne, selon la firme Dale Orr Economic Insight, qui soutient que c'est la perte de la valeur des exportations vers ce pays qui a principalement contribué à cette chute.


La firme estime que l'économie canadienne est essentiellement demeurée stable lors du marasme de 2008-2009 qui a retranché quelque 100 milliards $ à la production du pays.


Or, ce montant représente précisement la valeur des exportations si l'économie avait maintenu sa croissance à un taux stable de 2,7 pour cent.


Puisque la majorité des ces exportations était probablement destinée aux Etats-Unis, la récession canadienne serait un phénomène "fabriqué aux Etats-Unis", selon l'économiste Dale Orr. Même si toutes les provinces ont été touchées, l'effondrement a eu un impact particulièrement dévastateur en Ontario et à Terre-Neuve-et-Labrador.


L'impact de la récession a été si sévère dans la province la plus populeuse au pays que cela a élevé la Saskatechewan au deuxième rang en terme de niveau de vie, derrière l'Alberta et devant l'Ontario.


M. Orr soutient que le niveau de vie des Saskatchewanais, calculé à partir du produit intérieur brut par habitant, a augmenté de 104 pour cent par rapport à la moyenne canadienne. Celui de l'Ontario a quant à lui chuté, passant à 103 pour cent de la moyenne du pays.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

L'argent public mis dans l'IA, un honteux gaspillage?

CHRONIQUE. Les Québécois ne devraient récolter «que quelques miettes» des 2 G$ investis, selon une étude de l'Iris.

L'ex-patron d'Amaya poursuit l'AMF pour 2 millions $

M. Baazov souligne des manquements dans l’enquête du gendarme boursier québécois.

À la une

Est-ce la tâche du gouvernement de sauver nos sièges sociaux?

BLOGUE INVITÉ. Le gouvernement doit tout faire pour éviter que certaines entreprises dites stratégiques soient vendues.

Que faut-il savoir sur Huawei?

Les consommateurs apprécient ses appareils, mais les États s'inquiètent de la proximité entre l'entreprise et Pékin.

À surveiller : Loblaw, BRP et Blackberry

Que faire avec les titres de Loblaw, BRP et Blackberry? Voici quelques recommandations d’analystes.