La perte de Boralex double au 3e trimestre

Publié le 09/11/2018 à 11:18

La perte de Boralex double au 3e trimestre

Publié le 09/11/2018 à 11:18

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123rf.com)

Boralex a encaissé une perte nette attribuable aux actionnaires de 34 millions $ ou 43 cents par action au troisième trimestre, après avoir perdu 17 millions $ ou 23 cents par action au même moment l'an dernier.


L'augmentation d'une période à l'autre s'expliquerait notamment par un volume de production plus faible des sites existants, ainsi que par la hausse de 16 millions $ des frais d'amortissement, de 1 million $ des frais d'acquisition et de 3 millions $ des charges financières. 


Les produits de la vente d'énergie sont passés de 74 millions $ il y a un an à 79 millions $ cette année.


Boralex a expliqué par voie de communiqué que la «contribution des sites acquis et mis en service au cours des douze derniers mois ainsi que la bonne performance des sites éoliens canadiens ont compensé l'effet des conditions climatiques moins favorables du côté des sites éoliens en France, des centrales hydroélectriques canadiennes et américaines, ainsi qu'une hausse des frais de développement».


Le conseil d'administration de la compagnie a autorisé et déclaré un dividende trimestriel de 16,5 cents par action ordinaire.


Boralex développe, construit et exploite des sites de production d'énergie renouvelable au Canada, en France, au Royaume-Uni, et aux États-Unis.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

09/03/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

À surveiller: Banque TD, Boralex et Transcontinental

04/03/2019 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque TD, Boralex et Transcontinental ? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

Broadsign International acquiert Ayuda Media System

«C’est une transaction relativement transformatrice pour nous», résume le PDG de Broadsign, l'Américain Burr Smith.

À surveiller: Dollarama, Thomson Reuters et Rogers

Que faire avec les titres de Dollarama, Thomson et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.

Ottawa aide Chrysler et Honda… mais pas les entreprises québécoises

Il y a 27 minutes | Alain McKenna

BLOGUE. L’aide fédérale à l’achat d’une auto électrique s’arrête là où l’industrie québécoise débute.