La Grèce : le deuxième vote passe

Publié le 30/06/2011 à 10:52, mis à jour le 30/06/2011 à 11:56

La Grèce : le deuxième vote passe

Publié le 30/06/2011 à 10:52, mis à jour le 30/06/2011 à 11:56

Par La Presse Canadienne

Photo : Bloomberg

Les députés grecs, après avoir adopté mercredi le nouveau plan de rigueur du gouvernement par 155 voix contre 138, ont voté jeudi un deuxième projet de loi portant sur les modalités d'application du texte.

Les pays membres de la zone euro, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international (FMI) exigeaient l'adoption de ce plan très impopulaire pour verser une nouvelle tranche de 12 milliards d'euros, dans le cadre du prêt de 110 milliards d'euros, et préparer un deuxième plan de sauvetage d'un montant probablement similaire. La Grèce, sans ces 12 milliards, risque de se retrouver en défaut de paiement courant juillet.

Le nouveau plan de rigueur prévoit des économies budgétaires de 28 milliards d'euros sur cinq ans, de nouveaux impôts et un programme de privatisations de 50 milliards, qui concerne des aéroports, infrastructures ferroviaires, compagnies de l'eau, du gaz, de l'électricité, établissements bancaires ou postaux.

Le plan, dont l'objectif est de ramener le déficit budgétaire de 9,3 pour cent en 2010 à 7,9 pour cent en 2015, va se traduire notamment par une hausse des taxes à la consommation, ainsi qu'une baisse du seuil d'imposition sur le revenu. Quelque 86 000 emplois dans le secteur public doivent être supprimés d'ici 2015.

Un autre texte, détaillant les modalités d'application des mesures d'austérité, a été adopté jeudi par 155 voix contre 136. Le Premier ministre socialiste Georges Papandréou avait exhorté les députés à remplir un "devoir patriotique" en adoptant les nouvelles mesures. "Nous devons tout faire pour éviter l'effondrement du pays", a-t-il dit.

Le député socialiste Alexandros Athanassiadis, qui avait annoncé son intention de voter contre le texte, a finalement apporté son soutien. Un député de l'opposition conservatrice a également voté pour, malgré les consignes de son parti.

À la une

Vers la création d'un troisième parti à Washington?

15/01/2021 | François Normand

ANALYSE — L'histoire américaine est parsemée de tiers partis ou de candidats indépendants lors des présidentielles.

Étude WOW 2020: les champions de l'expérience client en temps de pandémie

15/01/2021 | Kévin Deniau

ÉTUDE WOW 2020. Les Aliments M&M et Simons arrivent en tête de liste.

#Onestouvert, un mot-clic au secours des restaurateurs

15/01/2021 | Catherine Charron

L'expression «est venue d’un franchisé à bout de souffle qui voulait juste faire entendre qu’il était ouvert »