La Fed prévoit de nouvelles hausses progressives des taux d'intérêt

Publié le 13/07/2018 à 12:42

La Fed prévoit de nouvelles hausses progressives des taux d'intérêt

Publié le 13/07/2018 à 12:42

Par La Presse Canadienne

[Photo: Getty Images]

La Réserve fédérale des États-Unis a dit s'attendre, vendredi, à ce que la faiblesse du taux de chômage et la hausse de l'inflation lui permettent de continuer à hausser les taux d'intérêt de façon graduelle pendant les deux prochaines années.


D'ici la fin de 2019, la banque centrale prévoit que son taux d'intérêt principal se situera à un niveau qui devrait légèrement limiter la croissance.


Les prévisions de la Fed quant aux hausses des taux se trouvaient dans le rapport monétaire semestriel de la banque centrale, présenté au Congrès. Le président de la Fed, Jerome Powell, devrait témoigner à son sujet pendant deux journées la semaine prochaine.


La Fed a haussé son taux directeur, le mois dernier, pour la deuxième fois depuis le début de l'année. Elle croit qu'elle devrait être en mesure de le hausser de nouveau à deux reprises d'ici la fin de l'année. Selon son rapport monétaire, les nouvelles augmentations placeront le taux d'intérêt de référence légèrement au-dessus de son niveau considéré comme neutre d'ici la fin de l'année prochaine.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Le pronostic économique de la zone euro s'assombrit

07/03/2019 | AFP

La Banque centrale européenne abaisse ses perspectives pour la croissance et l'inflation.

La BCE met un frein à sa tactique anti-crise

13/12/2018 | AFP

En trois ans et demi, l’institut de Francfort aura injecté sur le marché la somme faramineuse de 2 600G d’euros.

À la une

Will.i.am investi dans la montréalaise Stradigi AI

Il y a 26 minutes | Martin Jolicoeur

«Nous voulons devenir un acteur majeur de l’industrie mondiale de l’IA», affirme son président.

Bourse: Wall Street, rattrapée par les tensions, baisse

REVUE DES MARCHÉS. Elles se cristallisent actuellement autour du géant chinois des télécoms Huawei.

Le baril de brut new-yorkais perd 5,7% au terme de sa pire séance de l'année

15:55 | AFP

Plusieurs statistiques publiées jeudi ont laissé craindre un ralentissement de l’économie mondiale.