La Fed maintient ses taux d'intérêt entre 0% et 0,25%

Publié le 16/06/2021 à 14:00, mis à jour le 16/06/2021 à 15:28

La Fed maintient ses taux d'intérêt entre 0% et 0,25%

Publié le 16/06/2021 à 14:00, mis à jour le 16/06/2021 à 15:28

Par AFP

(Photo: 123RF)

Le président de la Banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell a estimé mercredi que certaines pressions inflationnistes devraient « s’inverser avec le temps » peu après l’annonce de nouvelles prévisions.

« Nous pensons qu’il est logique que cela s’arrête et, en fait, que cela s’inverse avec le temps. Nous pensons que nous verrons en partie cela », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, citant l’exemple du prix du bois de construction qui a fortement augmenté avant de commencer à baisser. 

« Quand cela va-t-il arriver ? Nous ne sommes pas sûrs », a-t-il ajouté.

L’inflation devrait ainsi atteindre 3,4 % cette année, contre 2,4 % estimée en mars, avant de se stabiliser près de son objectif de 2 %, à 2,1 % en 2022 et 2,2 % en 2023. 

Sur l’emploi, Jerome Powell a reconnu que le retour sur le marché du travail « prend plus de temps », relevant certains obstacles tels que l’inadéquation entre offres d’emplois et profils des chômeurs.

« Un nombre important de personnes se disent encore préoccupées par le retour au travail dans des emplois où elles sont en contact avec le public, à cause du Covid », a-t-il ajouté tout en soulignant que cette crainte devrait se dissiper à mesure que les vaccinations progressent. 

Il y a aussi la question de la garde d’enfants alors que nombre d’écoles sont restées fermées ou en mode hybride à l’approche de la fin de l’année scolaire.

Avec les crèches et les écoles qui devraient rouvrir à l’automne, la participation au marché du travail devrait progresser, a-t-il dit. Parallèlement, la fin de certaines aides d’Etat va également contribuer au retour au travail.

« Si l’on met tout cela ensemble, je m’attendrais à ce que nous assistions à une forte création d’emplois, qui s’accumulerait au cours de l’été et à l’automne », a noté Jerome Powell. 

Il a enfin souligné que « c’est une période extraordinairement inhabituelle ». 

« Nous n’avons vraiment pas de modèle, ni d’expérience d’une situation comme celle-ci », a-t-il ajouté. « Nous devons donc être humbles quant à notre capacité à comprendre les données, ce n’est pas le moment d’essayer de tirer des conclusions définitives sur le marché du travail, sur l’inflation, sur la politique » monétaire, a-t-il conclu appelant à la patience.

 

À la une

Bousculer le monde l'assurance avec Alcor&Mizar

15/09/2021 | Emmanuel Martinez

Alcor&Mizar espère révolutionner le monde de l’assurance en offrant des conseils, sans vente de police.

Femmessor change de nom pour Evol

15/09/2021 | Les Affaires

«Nous avons la conviction d’avoir trouvé un nom qui incarne réellement l’ambition que nous poursuivons.»

Bourse: Wall Street retrouve la bonne humeur et termine en hausse

Mis à jour le 15/09/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto connaît sa meilleure séance en près de deux mois.