La Fed garde ses taux directeurs dans une fourchette de 0 à 0,25%

Publié le 29/04/2020 à 14:06, mis à jour le 29/04/2020 à 16:15

La Fed garde ses taux directeurs dans une fourchette de 0 à 0,25%

Publié le 29/04/2020 à 14:06, mis à jour le 29/04/2020 à 16:15

Par AFP

Jerome Powell, le président de la Fed, devrait prendre la parole pour expliquer la décision. (Photo: Getty Images)

L’économie américaine va « probablement chuter à un rythme sans précédent au deuxième trimestre » en raison de la pandémie de coronavirus, a prévenu mercredi le président de la Banque centrale américaine Jerome Powell.

« L’ampleur et la durée du ralentissement économique sont extrêmement incertains et dépendront en grande partie de la rapidité avec laquelle le virus sera maîtrisé », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, soulignant que la Fed s’efforçait d’assurer une reprise « aussi robuste que possible ».

Pour ce faire, l’institution utilisera « de manière agressive » tous les outils à sa disposition parce que l’économie « aura sans doute besoin de plus de soutien ».

Le patron de la Banque centrale a en outre estimé que ce n’était « pas le moment de s’inquiéter » des déficits budgétaires et que la priorité était de « gagner la bataille » contre la crise sanitaire et économique.

« C’est le moment d’utiliser la grande puissance budgétaire des États-Unis pour soutenir l’économie et essayer de traverser (cette crise) avec le moins de dommages possible sur les capacités de production à long terme de l’économie », a-t-il avancé. 

La réflexion sur la manière de remettre en ordre les finances publiques viendra suffisamment tôt après cette crise, a-t-il ajouté. 

Interrogé par ailleurs sur la reprise attendue au troisième trimestre, il a souligné que le PIB devrait croître de manière « assez importante, compte tenu de l’ampleur du recul » qui sera enregistrée au deuxième trimestre.

Mais il est peu probable, selon lui, que la croissance du troisième trimestre puisse ramener l’économie américaine aux niveaux d’avant la crise.

M. Powell a déploré que le chômage augmente à des niveaux particulièrement élevés et qu’il ait « tendance à augmenter beaucoup plus rapidement pour les minorités » ainsi que pour les ménages aux bas revenus.

« C’est déchirant », a-t-il réagi rappelant qu’avant la pandémie, les minorités noires et hispaniques avaient enregistré des niveaux de chômage historiquement bas.

« C’est pourquoi il est urgent de faire tout ce que nous pouvons pour éviter que des dommages à plus long terme ne se produisent », a-t-il martelé. 

« Nous disposons d’outils pour faire ce que nous pouvons pour garder les gens en contact avec la main-d’œuvre et le travail », a-t-il également commenté. 

M. Powell a enfin souligné l’injustice pour ceux qui « perdent tout ce qu’ils ont, y compris leur maison ». 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

À la une

Hydro-Québec dépense 8,5 M$ en publicité au Maine depuis janvier 2020

Il y a 40 minutes | La Presse Canadienne

Hydro-Québec veut relier le poste des Appalaches au réseau du Maine.

L'INSPQ approuve la manipulation de l'argent comptant

Le mode de transmission principal du coronavirus reste l’émission de microgouttelettes contagieuses.

Télétravail... attention, danger!

BLOGUE INVITÉ. Bien que je reconnaisse que cette option puisse convenir à certains, pour ma part, j’abdique.