La croissance sera plus faible qu'envisagé au Canada, estime le FMI

Publié le 25/01/2011 à 07:27

La croissance sera plus faible qu'envisagé au Canada, estime le FMI

Publié le 25/01/2011 à 07:27

Par La Presse Canadienne

La reprise économique du secteur privé, longuement attendue, est en route dans la majeure partie des pays riches, mais la croissance demeurera faible, même au Canada, a indiqué le Fonds monétaire international (FMI) dans sa nouvelle prévision.

Cet aperçu du FMI prévoit que l'économie canadienne croîtra plus faiblement que ce qui était prévu, soit 2,3 pour cent cette année au lieu des 2,7 pour cent prévus par l'organisme il y a quelques mois.

Selon l'organisation, le Canada aura le deuxième plus important taux de croissance du groupe des sept économies les plus développées du monde, à peine devant la hausse de 2,2 pour cent prévue en Allemagne et derrière les 3 pour cent prévus aux États-Unis.

En 2012, l'économie canadienne croîtra de 2,7 pour cent, estime le FMI. Au total, l'économie globale affichera une croissance de 4,4 pour cent cette année et 4,5 pour cent en 2012, prévoit le FMI.

Le changement important dans ce rapport est que l'organisme de gouvernance financière mondiale basé à Washington voit une solidification de la reprise dans certains pays développés, avec l'aide de plans gouvernementaux aux États-Unis et au Japon, et des signes montrant que la reprise prend du mieux dans le secteur privé.

Selon le FMI, les conditions financières globales se sont améliorées dans la seconde moitié de 2010, alors que les risques s'amenuisaient. L'organisation fait également état d'un assouplissement des conditions de prêt bancaire.

Il y a cependant plusieurs problèmes encore préoccupants, se dépêche d'ajouter le FMI. La crise de la dette souveraine européenne continue de faire des vagues et les États-Unis, même s'ils ne font pas face à une crise du même genre, sont en route vers des niveaux insoutenables avec un déficit annuel équivalent à environ 11 pour cent du produit intérieur brut. En comparaison, le déficit canadien correspond à environ trois pour cent de son PIB.

Même dans les nations en développement, où la croissance demeure forte, la question de l'inflation et la hausse constante du prix des aliments posent problème.

À la une

Inscrivez-vous au Défi Start-Up!

30/04/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires est à la recherche de la start-up qui va révolutionner le futur. Ça pourrait être la vôtre!

Défi Start-up: les éléments d'un bon «elevator pitch»

06/05/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Comment faire bonne impression auprès d'investisseurs potentiels en moins de 2 minutes? Anne Marcotte explique.

Voici le jury de la 6e édition du Défi Start-up Les Affaires

06/05/2021 | lesaffaires.com

DÉFI START-UP. Serge Beauchemin, Anne Marcotte, Éric Labelle et Marine Thomas sont les membres du jury cette année.