La croissance des ventes d'Aritzia s'est poursuivie au 1er trimestre

Publié le 12/07/2019 à 06:54

La croissance des ventes d'Aritzia s'est poursuivie au 1er trimestre

Publié le 12/07/2019 à 06:54

Par La Presse Canadienne

La croissance des ventes d'Aritzia s'est poursuivie au plus récent trimestre, ce qui a aidé le détaillant de vêtements à faire croître son profit net de 31,5 pour cent.

La société de Vancouver a vu les ventes de ses magasins ouverts depuis au moins un an progresser pour un 19e trimestre consécutif. Elles ont grimpé de 7,9 pour cent au cours de la période de 13 semaines qui a pris fin le 2 juin.

Le bénéfice net s'est établi à 16,2 millions $ pour le premier trimestre de l'exercice 2020, comparativement à celui de 12,3 millions $ de la même période l'an dernier.

Le profit ajusté d'Aritzia a grimpé de 21,3 pour cent à 18,5 millions $, soit 17 cents par action, alors qu'il avait été de 15,2 millions $, ou 13 cents par action, un an plus tôt.

Les revenus nets ont progressé de 17,8 pour cent à 196,7 millions $, contre ceux de 167 millions $ de l'an dernier.

Le chef de la direction de l'entreprise, Brian Hill, a souligné dans un communiqué que l'élan des activités américaines d'Aritzia se poursuivait toujours.

Sur le même sujet

Titres en action: Petco, TD, Aphria, Barrick Gold...

Mis à jour le 15/01/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Intact, Richelieu et Aritzia

Que faire avec les titres d’Intact, Quincaillerie Richelieu et Aritzia?

À la une

Vers la création d'un troisième parti à Washington?

15/01/2021 | François Normand

ANALYSE — L'histoire américaine est parsemée de tiers partis ou de candidats indépendants lors des présidentielles.

Étude WOW 2020: les champions de l'expérience client en temps de pandémie

15/01/2021 | Kévin Deniau

ÉTUDE WOW 2020. Les Aliments M&M et Simons arrivent en tête de liste.

#Onestouvert, un mot-clic au secours des restaurateurs

15/01/2021 | Catherine Charron

L'expression «est venue d’un franchisé à bout de souffle qui voulait juste faire entendre qu’il était ouvert »