La Bourse de Toronto aura bientôt un nouveau concurrent

Publié le 25/06/2013 à 07:17, mis à jour le 25/06/2013 à 10:59

La Bourse de Toronto aura bientôt un nouveau concurrent

Publié le 25/06/2013 à 07:17, mis à jour le 25/06/2013 à 10:59

Par lesaffaires.com

La Bourse de Toronto aura bientôt un nouveau concurrent. Photo: Bloomberg

 

Mauvaise nouvelle pour le Groupe TMX, exploitant de la Bourse de Toronto. Non seulement le propriétaire de la principale Bourse du pays manoeuvre dans un contexte de faible croissance, il devra bientôt composer avec un nouveau concurrent.

Un groupe formé de plusieurs géants financiers du pays, dont la Banque Royale, les fournisseurs de fonds communs CI et IGM Financials (Groupe Investors), Barclays et le fonds de pension du Canada PSP lance une nouvelle plateforme de négociations, selon le Globe and Mail.

Le lancement officiel sera réalisé à la fin de 2014, après que toutes les approbations réglementaires nécessaires aient été obtenues.

La nouvelle Bourse sera dirigée par Jos Schmitt. M. Schmitt a plus de vingt-cinq ans d'expérience dans l'industrie des services financiers, avec une expertise particulière dans le domaine de l'infrastructure des marchés. Avant de joindre Aequitas, il a lancé le groupe d’entreprises Brilliant Orange, firme-conseil pour les marchés financiers, la technologie et les investissements immobiliers. Il a aussi occupé été PDG du Groupe Alpha.

Concurrence déloyale

La nouvelle place de marché, baptisée Aequitas, vise à attirer les investisseurs frustrés par ce qu’ils jugent de la concurrence déloyale de la part des négociateurs à haute fréquence (high frequency trading), qui utilisent des ordinateurs hyperrapides pour devancer les autres investisseurs ou pour profiter de petits écarts de prix.

Aequitas, un mot latin équivalent à équité, promet d’autres innovations. Il permettra notamment d’échanger des titres d’entreprises qui ne sont pas encore inscrites en Bourse. Elle promet d’être concurrentielle en maintenant les coûts de négociation bas.

Groupe TMX contrôle le 4/5ième des négociations boursières réalisées au Canada. Le marché ralentit toutefois depuis plusieurs années. Le volume total de négociations a fléchi de 11% au cours des cinq premiers mois de 2013.

 

 

 

 

À la une

Comment croître grâce à la dette?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Toutes les dettes ne sont pas néfastes pour votre entreprise. Voici comment séparer le bon grain du mauvais:

Comment peut-on amadouer le crédit?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. La crise de la COVID-19 crée un stress financier important sur les entreprises.

Le plan d'affaires est-il essentiel au démarrage d'une entreprise?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. On ne «construit pas les pyramides sans avoir déjà construit un château de sable».