La BMO a mieux fait au quatrième trimestre

Publié le 04/12/2018 à 06:49

La BMO a mieux fait au quatrième trimestre

Publié le 04/12/2018 à 06:49

Par La Presse Canadienne

BMO Groupe financier a affiché mardi un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 1,7 milliard $ ou 2,57 $ par action au quatrième trimestre, comparativement à 1,23 milliard $ ou 1,81 $ par action l'an dernier.

Son bénéfice net ajusté s'est chiffré à 1,5 milliard $ ou 2,32 $ par action. Il avait été de 1,3 milliard $ ou 1,94 $ par action il y a un an.

Les revenus trimestriels de la banque sont passés de 5,7 milliards $ il y a un an à 5,9 milliards $ cette année.

Le bénéfice net de PE Canada a augmenté de 8 pour cent, celui de PE États-Unis de 37 pour cent et celui de BMO Gestion de patrimoine de 25 pour cent. Le bénéfice net de BMO Marchés des capitaux a reculé de 6 pour cent.

Pour l'exercice, BMO Groupe financier annonce un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 5,45 milliard $ ou 8,17 $ par action, comparativement à 5,39 milliard $ ou 7,92 $ par action un an plus tôt. Son bénéfice net ajusté a été de 6 milliards $ ou 8,99 $ par action, contre 5,5 milliards $ ou 8,16 $ par action.

Ses revenus pour l'exercice 2018 ont atteint 23 milliards $, comparativement à 22,3 milliards $ en 2017.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Banques: de bonnes notes pour la Royale, la Nationale, la TD et la CIBC

29/05/2020 | Denis Lalonde

BALADO. BMO et la Scotia font moins bonne figure, dit Steve Bélisle, de Gestion de placements Manuvie.

Banques: doit-on se préparer au pire?

Les résultats du deuxième trimestre offriront le premier aperçu des dommages de la pandémie sur les prêts des banques.

À la une

Boralex améliore sa performance malgré la COVID-19

Il y a 25 minutes | François Normand

Le producteur québécois d'énergie renouvelable a de nouveaux projets et a signé un deuxième contrat privé, en France.

À surveiller: Saputo, Metro et Stella-Jones

Que faire avec les titres de Saputo, Metro et Stella-Jones? Voici quelques recommandations d'analystes.

«Pourquoi nous n'investissons pas dans l'or»

BALADO. L'or a beau atteindre un sommet historique, voici pourquoi Giverny Capital évite d'y investir.