L'once d'or file droit vers les 1 500 $ US

Publié le 18/04/2011 à 10:13, mis à jour le 18/04/2011 à 10:13

L'once d'or file droit vers les 1 500 $ US

Publié le 18/04/2011 à 10:13, mis à jour le 18/04/2011 à 10:13

Par Olivier Schmouker

L'or sert de valeur refuge, en cette période d'inflation mondiale. Photo : Bloomberg.

Cela ne fait plus guère de doute : le cours de l’once d’or va bientôt franchi la barre des 1 500 dollars américains au Nymex ; un sommet jamais atteint. En effet, celui-ci a dépassé ce matin les 1 495 dollars américains, après avoir clôturé la semaine dernière à 1488,18 dollars.

«L'or entame la semaine sur de nouveaux sommets. Il profite des inquiétudes croissantes à propos d’une prochaine inflation à l’échelle de la planète, vu que la Chine, la zone euro et les Etats-Unis ont fait état vendredi dernier de taux d'inflation plus élevés qu'attendu», indique une note émise par les analystes de la Commerzbank. C’est que les métaux précieux sont souvent considérés par les investisseurs comme un rempart efficace pour échapper aux menaces inflationnistes et à la volatilité des marchés.

À cela s’ajoutent d’autres craintes, comme le risque que la Grèce, en dépit de l'aide prodiguée par l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI), ne soit pas capable d'honorer sa dette. De surcroît, l'agence d'évaluation financière Standard and Poor's (S&P) a abaissé ce matin la perspective sur la dette des Etats-Unis, désormais "négative", en raison des déficits budgétaires «très importants» et du niveau d'endettement, et de l'absence d'une politique claire pour y remédier.

«Parce que les Etats-Unis ont, par rapport aux autres pays notés 'AAA', ce que nous considérons comme des déficits budgétaires très importants et un niveau d'endettement gouvernemental en hausse, et que le chemin pour traiter (ces problèmes) n'est pas clair, nous avons révisé notre perspective sur la note à long terme de 'stable' à 'négative'», a indiqué S&P dans un communiqué.

Et après avoir atteint les 1 500 dollars américains, qu’arrivera-t-il à l’or? Eh bien, la hausse devrait se poursuivre, pour tutoyer les 1 600 dollars américains d’ici la fin de l’année. C’est du moins ce qu’avance le cabinet de conseil GFMS, l’un des grands spécialistes de l’or. «Les perspectives pour l’or restent excellentes», a déclaré la semaine dernière Philip Klapwijk, directeur général du cabinet, qui envisage des cours de l'once évoluant entre 1 319 et 1 620 dollars américains pour 2011, alors qu’il a démarré l’année aux alentours de 1 300 dollars américains.

Le cours du métal jaune a déjà rebondi de 25% en 2010, mais les taux d'intérêt historiquement faibles continuent de pousser les investisseurs vers lui. Selon M. Klapwijk, seul le relèvement des taux d'intérêt pourrait véritablement affecter la progression du cours de l'or. De fait, les taux d'intérêts sont restés, depuis la fin de l'année 2008, entre 0 et 0,25 % aux États-Unis. Et en Europe, la Banque centrale les a relevé de 1 à 1,25% seulement la semaine dernière.

À la une

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru

21/01/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru? Voici quelques recommandations d’analystes.