L'OMC blâme la Chine

Publié le 05/07/2011 à 15:38, mis à jour le 05/07/2011 à 16:31

L'OMC blâme la Chine

Publié le 05/07/2011 à 15:38, mis à jour le 05/07/2011 à 16:31

Par La Presse Canadienne

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a jugé mardi inéquitables les restrictions à l'exportation de certaines matières premières appliquées par la Chine.

Un comité de l'OMC s'est rangé à l'avis des États-Unis, de l'Union européenne et du Mexique, qui avaient tous déposé des plaintes alléguant que la Chine gonflait les prix de matières premières telles que la bauxite et le zinc en établissant des taxes et des quotas à l'exportation.

Le comité a repoussé les arguments de la Chine selon lesquels ses restrictions à l'exportation étaient nécessaires pour protéger son environnement, et soutenu que ces mesures devraient être retirées.

Les juges de l'OMC ont conclu que "les taxes à l'exportation de la Chine sont contraires aux engagements pris par le pays" lors de son entrée dans l'organisation en 2001.

Les restrictions chinoises à l'exportation ont entraîné l'amincissement des stocks de certaines matières premières à l'échelle mondiale, faisant gonfler les prix et mettant l'emphase sur l'utilisation des installations manufacturières chinoises.

La décision de l'OMC pourrait aider les États-Unis et les Européens à soutenir une autre plainte commerciale contre les tentatives chinoises de restreindre les exportations de terres rares utilisées dans plusieurs produits de haute technologie, a fait valoir le commissaire européen au Commerce, Karel De Gucht.

La Chine peut porter en appel la décision du comité de l'OMC.

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

La cadence annuelle des mises en chantier hausse de 16% en juillet

Il y a 29 minutes | La Presse Canadienne

Le taux annualisé et désaisonnalisé des mises en chantier a atteint 245 604 unités en juillet.

À surveiller: Cominar, Couche-Tard et Power Corporation

Que faire avec les titres de Cominar, Couche-Tard et Power Corporation? Voici quelques recommandations d'analystes.

Le Québec a perdu 450 000 emplois en quatre mois

L’industrie des services d’hébergement et de restauration a connu une baisse de près de 100 000 emplois.