L'inflation au bas de la cible de la Banque du Canada

Publié le 19/10/2012 à 09:08, mis à jour le 19/10/2012 à 09:19

L'inflation au bas de la cible de la Banque du Canada

Publié le 19/10/2012 à 09:08, mis à jour le 19/10/2012 à 09:19

Par Stéphane Rolland

Le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney. Photo: Bloomberg

La Banque du Canada ne pourra se servir de l’inflation comme argument pour resserrer sa politique monétaire. Pour un deuxième mois consécutif, les prix à la consommation ont augmenté de 1,2 % sur une période de 12 mois, selon les données publiées vendredi par Statistique Canada.

L’inflation se trouve légèrement sous le consensus des économistes de 1,3 %.

Les prix de l’énergie ont contribué à cette augmentation avec une progression de 2,9 %. Les prix de l’essence sont plus élevés de 4,7 %, toujours depuis un an.

L’indice de référence de la Banque du Canada, qui retranche huit composantes plus volatiles, pointe vers une augmentation des prix de 1,3 % depuis douze mois. Les économistes anticipaient plutôt 1,4 %.

Ce chiffre se trouve au bas de la fourchette de 1 % à 3 % que vise la banque centrale canadienne. La Banque du Canada a signifié à plus d’une reprise son intention d’augmenter les taux d’intérêt par le biais de son taux directeur en raison de l’endettement accru des ménages. L’incertitude mondiale a cependant forcé l’institution à remettre ce resserrement à plus tard.

Depuis douze mois, le Québec enregistre l’une des plus importantes augmentations des prix à 1,9 %. Les prix à la consommation sont cependant restés inchangés entre août et septembre.

 

À la une

Quand les Québécois découvraient la Bourse dans nos pages

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. «Des entreprises comme Cascades et Couche-Tard, elles sont extrêmement reconnaissantes envers le REA.»

95 ans d'ambition et d'innovation

Édition du 21 Février 2024 | Marine Thomas

BILLET. Cela fait déjà 95 ans que le journal «Les Affaires» informe les décideurs du Québec.

Bourse: Wall Street reprend son souffle et finit en baisse

Mis à jour le 26/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé en baisse.