L'essor du e-commerce menacé par une pénurie de chauffeurs

Publié le 23/09/2019 à 06:52

L'essor du e-commerce menacé par une pénurie de chauffeurs

Publié le 23/09/2019 à 06:52

Par AFP

L'essor du commerce en ligne risque de buter sur le manque de chauffeurs assurant la livraison finale des commandes, met en garde le fondateur du groupe Warning, l'un des principaux acteurs du secteur en France.

«C'est très compliqué de fidéliser des personnels», dont la rémunération «est trop proche du salaire minimum», indique à l'AFP le fondateur de la société Eric Bonnac.

«La situation va nous contraindre à une politique de rémunération bien plus ambitieuse», pronostique-t-il. Et le consommateur «va devoir accepter de payer plus cher», estime celui qui a hissé en quelques années son entreprise au deuxième rang français via une série d'acquisitions.

«C'est un métier de spécialiste», souligne M. Bonnac. Les grands intégrateurs, comme FedEx ou UPS, «sous-traitent la quasi-totalité de la livraison du dernier kilomètre».

Et le leader mondial du e-commerce Amazon, «ne sait pas faire», poursuit le dirigeant de Warning qui a engagé en juin une collaboration avec le géant américain. «Nous devrions faire avec eux 10 millions d'euros (14M$CA) de chiffre d'affaires d'ici la fin de l'année», relève M. Bonnac, qui travaille aussi avec Carrefour ou Monoprix.

Autodidacte, Eric Bonnac a créé son entreprise en 1993, après une quinzaine d'années passées comme transitaire. Cette société, qui employait au départ des coursiers, s'est diversifiée depuis dans la livraison de pièces automobile, la livraison à domicile et celle «à valeur ajoutée» (cuisines, photocopieurs...)

Warning emploie aujourd'hui 1 900 personnes et gère une flotte de 1 500 véhicules. Le groupe vise assez rapidement un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros.


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Bourse: l'indice FANG+ se rapproche déjà de son sommet historique

22/05/2020 | Denis Lalonde

BALADO. L'indice FANG+ de la Bourse de New York est en hausse de 24% depuis le début de l'année. Qui dit mieux?

Pourquoi Buffett n'investit pas son encaisse?

BLOGUE INVITÉ. Le virage de 180 degrés de Warren Buffett a-t-il une explication?

À la une

Défi Start-up: les éléments d'un bon «elevator pitch»

23/05/2020 | Denis Lalonde

BALADO. Comment faire bonne impression auprès d'investisseurs potentiels en moins de 2 minutes? Anne Marcotte explique.

Défi Start-up: comment gérer un accélérateur en temps de pandémie

22/05/2020 | Denis Lalonde

BALADO. FounderFuel redémarre le 1er juin et ne sera plus jamais le même, dit la directrice générale Katy Yam.

Pour tout savoir sur le Défi Start-up

14/05/2020 | Les Affaires

Le Défi Start-up est de retour! Pour cette 5ème édition, découvrez une nouvelle formule. Pour s'inscrire, c'est par ici.