L'économie américaine menacée de K-O

Publié le 09/10/2009 à 11:26

L'économie américaine menacée de K-O

Publié le 09/10/2009 à 11:26

Par Olivier Schmouker

La tendance à la hausse du chômage semble irréversible. Photo : Bloomberg.

Si jamais le taux de chômage atteignait les 10%, les Américains arrêteraient de consommer, ce qui risquerait de stopper net toute reprise économique, selon une étude menée par Bloomberg.

Un exemple des inquiétudes suscitées par un taux déjà élevé, à 9,8% en septembre : l’immobilier. Les ventes de logements devraient n'augmenter ce trimestre-ci que de 1% en glissement annuel, alors que le trimestre précédent la progression avait été de 2,4%, si l’on en croit les prévisions de 57 économistes intrrogés par Bloomberg entre le 1er et le 8 octobre.

«Il est logique de s’attendre à ce que les consommateurs dépensent moins si de plus en plus d’entre eux sont au chômage ou gagnent moins d’argent pour chaque heure travaillée», explique David Greenland, économiste, de Morgan Stanley à New York.

«Le rebond économique que l’on a connu ces derniers mois est fragile, et une nouvelle progression du taux de chômage le mettrait K-O», ajoute-t-il.

«Une hausse du taux de chômage serait suffisante pour remettre l’économie américaine en récession», lance de son côté Gus Faucher, directeur, études macroéconomiques, du site Web Economy.com de Moody’s.

La Fed pense qu’il est déjà trop tard

En septembre, le taux de chômage américain a atteint les 9,8%. Il ne manque donc pas grand-chose pour franchir le seuil psychologique des 10%.

D’autant plus que plusieurs indicateurs laissent planer des inquiétudes à ce sujet : par exemple, les ventes d’automobiles ont plongé de 35% aux Etats-Unis en septembre, premier mois après la fin de la «prime à la casse» mise en place par l’administration Obama pour soutenir cette industrie. Différents économistes craignent que cela laisse présager de prochaines mises à pied massives…

Le pessimisme pour le marché de l’emploi gagne même les instances dirigeantes américaines. La Maison Blanche a récemment reconnu qu’elle envisageait de voir le taux de chômage atteindre les 10% d’ici la fin de l’année.

Et une étude de la Réserve fédérale montre qu’aucune mesure politique ne semble pouvoir maintenant empêcher un tel scénario de se produire, et prévoit un taux de chômage en moyenne de 9,9% durant toute l’année 2010, puis de 9,1% en 2011…

Avec Bloomberg.

PLUS :

Six chômeurs pour un emploi

 

À la une

Le Québec pâtira-t-il de la guerre commerciale verte avec la Chine?

17/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Les producteurs d’acier craignent que la Chine inonde le marché canadien, étant bloquée aux États-Unis.

Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones clôture au-dessus des 40 000 points

Mis à jour le 17/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé.

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

17/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.