L'allemande HelloFresh avale Chefs Plate

Publié le 18/10/2018 à 11:52, mis à jour le 18/10/2018 à 18:45

L'allemande HelloFresh avale Chefs Plate

Publié le 18/10/2018 à 11:52, mis à jour le 18/10/2018 à 18:45

Grosse transaction dans le secteur en forte croissance des prêts-à-cuisiner. La société allemande HelloFresh achète la torontoise Chefs Plate, actrice majeure de l’industrie au Canada.

Le montant de la transaction n’a pas été divulgué, mais la société allemande, inscrite à la Bourse de Francfort, annonce être parvenue à une entente en vue de l’acquisition de l’ensemble des actions de la canadienne Chefs Plate. Les analystes évaluent la valeur de cette acquisition à entre 50M$ et 100M$

« Nous sommes fiers de nous associer avec HelloFresh, le géant mondial de l’industrie des boîtes-repas », a déclaré Jamie Shea, cofondateur et directeur général de Chefs Plate. Fondée en 2014, l’entreprise canadienne a été une des pionnières de l’industrie au pays. Ses revenus, tenus confidentiels, ne dépassent pas les 60M$ par année, estime l’analyste Leon Aghazarian, de la Financière Banque Nationale.

Le domaine de la distribution de repas frais à cuisiner connaît actuellement une forte montée en popularité. Une douzaine d’entreprises de tailles diverses s’y font concurrence au pays dont Cook itGoodfoodMiss Fresh et Chefs Plate.  Aux États-Unis, la new-yorkaise Blue Aperon domine le secteur, auquel même Amazon.com a commencé à s’intéresser. L’allemande HelloFresh domine quant à elle le marché international avec une présence mondiale dans plus d’une dizaine de pays, dont le Canada.

De l'automne 2017, la direction de Chefs Plate mijote un premier appel public à l’épargne afin de financer sa croissance dans un marché fortement concurrentiel. Parmi d'autres, notons la concurrence de Miss Fresh, acquise par le géant de l’alimentation Metro, celle de Cook it, associée à Alimentation Couche-Tard, et celle de Marché Goodfood. Inscrite à la Bourse de Toronto, l'entreprise montréalaise estimait son nombre d'abonnés à 89 000, au dernier trimestre.

Chefs Plate et HelloFresh continueront d’opérer sous leur marque respective. Une fois leur regroupement complété, les deux entreprises seront en mesure de profiter de synergies considérables aux niveaux du marketing, de l’approvisionnement et de l’exploitation, fait valoir leur communiqué. Ces synergies pourraient leur permettre des économies annuelles de 10M$ et d’atteindre des revenus de 200M$ en 2019, selon l ‘évaluation qu’en font les deux nouveaux partenaires.

«Nous avons aujourd’hui une occasion exceptionnelle d’accélérer nos plans et de créer une offre qui attirera encore plus de clients, soutient M. Shea. (…) Ce partenariat (avec HelloFresh) va nous permettre de tirer profit des ressources de la plus grosse pointure de l’industrie et, en même temps, de continuer à bâtir un système alimentaire canadien durable et à soutenir la communauté. »

À la clôture des marchés jeudi, l’action de Goodfood Market se négociait à 2,95$ à la Bourse de Toronto, en légère hausse de 2,08% par rapport à son cours de fermeture de la veille. L’action de HelloFresh aura reculé pour sa part de 1,64%, clôturant à un prix de 10,82 euros à Francfort.

(Re)lire sur le même thème: GoodFood pourrait passer en mode acquisition.

Découvrez mes derniers textes / Rejoignez-moi sur LinkedIn / Suivez-moi sur Twitter

À la une

Préparez-vous à de l’instabilité politique à Ottawa

25/09/2021 | François Normand

ANALYSE. Depuis 1962, 10 des 20 élections fédérales ont produit un gouvernement minoritaire. Depuis 2004, c'est 5 sur 7.

Michael Kovrig et Michael Spavor libérés de Chine ont atterri au Canada

Mis à jour le 25/09/2021 | AFP

Les deux hommes, relâchés peu après le départ de Meng Wanzhou pour la Chine, ont atterri à Calgary.

Huawei, Meng Wanzhou et les deux Michael: une saga diplomatico-judiciaire

Mis à jour le 24/09/2021 | AFP

Retour sur les moments les plus marquants de cette saga.