Kodak bondit à Wall Street

Publié le 16/09/2020 à 14:29

Kodak bondit à Wall Street

Publié le 16/09/2020 à 14:29

Par AFP
Un appareil photo Kodak.

(Photo: 123RF)

Le titre d'Eastman Kodak, particulièrement chahuté depuis l'annonce d'un gros prêt du gouvernement censé l'aider à se lancer dans la pharmacie, s'envolait mercredi après un rapport exonérant le groupe et ses responsables de délit d'initié ou d'infraction du règlement interne.

L'action du groupe, surtout connu pour ses pellicules, a terminé la journée sur un gain de 36% à 8,51$US à la Bourse de New York.

Une agence, la DFC, avait accordé fin juillet à Kodak un prêt de 765 millions de dollars au titre d'une loi permettant au gouvernement fédéral de mobiliser le secteur industriel privé pour les besoins de la sécurité du pays, afin qu'il produise jusqu'à 25% des principes actifs nécessaires à la préparation des médicaments génériques aux États-Unis.

L'action de la société était passée de 2,62 dollars la veille de l'officialisation à 7,94 dollars le jour-même et jusqu'à 33,20 dollars le lendemain, faisant naître des suspicions de délits d'initiés. 

Un cabinet juridique mandaté par le conseil d'administration de Kodak a estimé mardi que l'attribution de stock-options au PDG Jim Continenza et à certains responsables juste avant l'annonce du prêt n'avait pas enfreint les lois boursières ou le règlement interne de la société dans la mesure où ces transactions étaient prévues depuis longtemps. 

La cession d'actions par un membre du conseil d'administration à une organisation caritative le jour où le titre bondissait ne représente pas non plus une infraction, selon le cabinet.

Il met toutefois en avant des «lacunes» dans le règlement interne, en particulier sur le fait que certains responsables ne sont pas inclus dans la liste des personnes devant suivre des règles strictes quand il s'agit d'acheter ou vendre des actions. 

«Il ressort clairement des conclusions du rapport que nous devons prendre des mesures pour renforcer nos pratiques, politiques et procédures», a commenté M. Continenza dans un communiqué. 

«La mise en oeuvre rapide des mesures recommandées sera essentielle alors que nous continuons à déployer notre stratégie à long terme et à transformer notre entreprise pour l'avenir», a-t-il ajouté. 

Des doutes avaient rapidement été émis sur la capacité de Kodak, qui n'a jamais travaillé dans l'industrie pharmaceutique, à produire rapidement autant de principes actifs. 

La DFC avait suspendu son prêt quelques jours après l'avoir accordé. Selon la sénatrice démocrate Elizabeth Warren, l'agence a aussi ouvert une enquête interne sur la façon dont le prêt a été décidé.


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

Sur le même sujet

Kodak chute à Wall Street après la suspension d'un méga-prêt

10/08/2020 | AFP

Le prêteur indiquait vendredi que «de récentes allégations d’irrégularités (soulevaient) de sérieux problèmes».

Titres en action: Kodak, Twitter, McDonald's...

Mis à jour le 10/08/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Bombardier: la vente de deux usines à Spirit mise en doute

16:59 |

Certaines conditions nécessaires à la conclusion de la transaction ne sont toujours pas remplies, dit Spirit Aerosystems

L'usine de Bombardier à La Pocatière perd un contrat

Les deux parties ont indiqué, mardi, que la décision avait été prise d’un « commun accord ».

Deuxième vague: Justin Trudeau fera un discours à la nation

Mis à jour à 17:05 | La Presse Canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau fera un discours à la nation mercredi soir.