Investissements et exportations à la baisse, déplore l'opposition libérale

Publié le 08/11/2019 à 06:49

Investissements et exportations à la baisse, déplore l'opposition libérale

Publié le 08/11/2019 à 06:49

Par La Presse Canadienne

Le gouvernement Legault estimait que son élection allait stimuler l'économie: cela ne s'est pas produit, a déploré l'opposition officielle jeudi.

Les investissements des entreprises et les exportations ont diminué en 2019, a remarqué le Parti libéral (PLQ), à la suite du dépôt de la traditionnelle mise à jour économique et financière de novembre.

Le ministre des Finances, Eric Girard, a dit tabler, jeudi, sur la performance «remarquable» de l'économie pour devancer des engagements visant les familles avec de jeunes enfants.

Or le porte-parole libéral aux finances, Carlos Leitao, a plutôt fait remarquer que le tableau n'est pas si rose.

En conférence de presse au parlement, M. Leitao, qui est l'ancien ministre libéral des Finances, a relevé qu'un bon indicateur de l'activité industrielle, les investissements des entreprises en machines et matériel, a beaucoup diminué de 2018 à 2019.

Ainsi, on est passé d'une hausse de 12,9 pour cent en 2018, la dernière année du gouvernement libéral, à une hausse de 6,1 pour cent, de janvier à octobre 2019.

«Si les entreprises ont moins confiance, elles vont remettre à plus tard leurs projets d'investissement», a expliqué M. Leitao, dans une entrevue téléphonique avec La Presse canadienne jeudi en fin d'après-midi.

De même, alors qu'en 2018 le Québec enregistrait une hausse de 3,6 pour cent de ses exportations, en 2019, la hausse est inférieure à 1 pour cent, soit 0,6 pour cent.

Ces indicateurs économiques à la baisse sont liés à la fois au contexte international, mais aussi local, a résumé M. Leitao.

Les entreprises sont «craintives» en raison de l'incertitude aux États-Unis, d'une part. Mais d'autre part, la pénurie de main-d'oeuvre au Québec, et la réponse du gouvernement caquiste jugée "incohérente" par M. Leitao, peut amener les entreprises à investir moins, selon lui.

Il a conclu en lançant un avertissement aux caquistes: «À long terme, l'élément clé de la croissance économique, c'est l'investissement.»

Pour sa part, le Parti québécois (PQ) a déploré que la CAQ «cache de l'argent» en sous-estimant l'ampleur des surplus budgétaires. Ainsi, a relevé le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, le surplus de 2018-0219 est passé de 2,5 milliards $ à 4,8 milliards $.

En conférence de presse, il a également déploré que la CAQ ne rende pas automatique le versement de crédits d'impôt pour la solidarité à tous les prestataires de l'assistance sociale, comme le préconisait la Protectrice du citoyen.

Enfin, le porte-parole de Québec solidaire (QS) aux finances, Vincent Marissal, a réclamé la nomination d'un directeur parlementaire du budget, comme au fédéral, pour avoir un aperçu impartial des finances publiques.

«Le surplus de M. Girard est trois fois plus élevé que ce qu'il disait. C'est quand même une sacrée erreur. C'est problématique que cette manipulation de chiffres tourne le plus souvent à l'ésotérisme.»

M. Marissal regrette par ailleurs que les investissements en électrification dans la lutte aux changements climatiques seront annoncés l'an prochain seulement.

À suivre dans cette section


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

À la une

Avions d'affaires: Bombardier devra convaincre les investisseurs

Bombardier devra prouver aux investisseurs sa capacité de livrer des résultats dans un secteur vulnérable à l'économie.

Montréal renonce aux trottinettes électriques en libre-service

Seulement 20 % des trottinettes auraient été stationnées dans l’un des 410 espaces définis à cette fin.

Couche-Tard n'est plus la seule à vouloir acheter Caltex

Alimentation Couche-Tard aura un rival dans sa tentative d'acquisition de l'entreprise australienne Caltex.