Impériale réduit ses dépenses d'un milliard de dollars cette année

Publié le 01/04/2020 à 10:37

Impériale réduit ses dépenses d'un milliard de dollars cette année

Publié le 01/04/2020 à 10:37

Par La Presse Canadienne
Le logo de la Pétrolière Impériale

Les mesures annoncées visent à préserver son solide bilan. (Photo: Jeff McIntosh/ La Presse canadienne)

La Pétrolière Impériale réduit ses dépenses d’un milliard de dollars pour cette année, une somme qui comprend une réduction de 500 millions $ dans son programme de dépenses en immobilisations, pour s’ajuster à la pandémie de COVID-19 et à la chute des prix du pétrole.

La société affirme que son budget en immobilisations pour cette année atteint maintenant 1,1 milliard $ à 1,2 milliard $, alors que ses prévisions précédentes visaient des dépenses d’entre 1,6 milliard $ et 1,7 milliard $.

L’Impériale affirme également avoir identifié des réductions de dépenses d’exploitation de 500 millions $ par rapport à l’an dernier.

Plusieurs autres entreprises du secteur pétrolier ont déjà réduit leurs plans de dépenses en immobilisations pour cette année, alors que le prix du pétrole a chuté en raison de la pandémie et de la guerre des prix du pétrole que se livrent l’Arabie saoudite et la Russie.

La société affirme que l’impact de la COVID-19 et de l’environnement commercial actuel sur la demande devraient nuire à sa production en amont et à l’utilisation des raffineries en aval, ainsi qu’aux ventes de produits.

L’Impériale a expliqué que les mesures annoncées visaient à préserver son solide bilan, tout en lui permettant de maintenir son dividende. Cependant, la société a précisé qu’elle suspendrait les rachats d’actions.

 

Sur le même sujet

À la une

Crise des finances publiques? Quelle crise?

30/05/2020 | François Normand

ANALYSE - Quand il y a des crises graves, les gouvernements haussent les impôts. C'est la leçon du 20e siècle.

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

29/05/2020 | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.