Husky Energy réduit ses dépenses de 500 M $ pour 2020 et 2021

Publié le 02/12/2019 à 11:59, mis à jour le 02/12/2019 à 16:51

Husky Energy réduit ses dépenses de 500 M $ pour 2020 et 2021

Publié le 02/12/2019 à 11:59, mis à jour le 02/12/2019 à 16:51

Par La Presse Canadienne
Le siège social de Husky Energy

(Photo: 123RF)

Environ 370 emplois ont été supprimés chez Husky Energy (HSE) cette année, dont la majorité lors d'une importante ronde de licenciements en octobre, a révélé lundi le chef de la direction de l'entreprise, Rob Peabody, lors d'une conférence téléphonique pour discuter des perspectives de la société pour 2020 et 2021.

La société de Calgary avait précédemment refusé de préciser combien de travailleurs étaient affectés par des suppressions d'emplois visant à ajuster sa main-d’œuvre sur la réduction de ses dépenses en immobilisation.

« Ce que nous observons, c'est que (les réductions) généreront des économies à terme d'environ 70 millions $ (…) par année », a indiqué M. Peabody, ajoutant que la société inscrirait une charge de 70 millions $ à son quatrième trimestre pour prendre en compte les coupes.

« Nous allons poursuivre nos efforts pour tirer profit du fait que nous avons créé une entreprise plus simple et plus ciblée. »

Dans un document réglementaire déposé plus tôt cette année, Husky a déclaré avoir 5157 employés permanents à la fin de 2018, ce qui montrait peu de changements par rapport aux chiffres de la fin des deux années précédentes.

Husky a réduit de 500 millions $ son programme de dépenses pour 2020 et 2021, par rapport à ses prévisions du printemps, une décision qu'elle a attribuée aux conditions changeantes du marché.

Les dépenses en immobilisations de la société de Calgary pour l'année 2020 ont été réduites de 100 millions $ pour les porter entre 3,2 milliards $ et 3,4 milliards $. Le programme de dépenses pour 2021 a pour sa part été réduit de 400 millions $.

Les économies de l'année prochaine proviendront principalement de la réduction des dépenses consacrées aux projets de production froide de mazout lourd dans l'Ouest canadien, mais la production augmentera d'environ quatre pour cent grâce au démarrage de deux projets de mazout lourd thermique près de Lloydminster, en Saskatchewan, qui ont recours à la vapeur pour stimuler l'écoulement des puits.

La production moyenne en amont devrait atteindre l'équivalent d'entre 295 000 et 310 000 barils de pétrole par jour pour 2020.

Cela tient compte d'une interruption de production d'environ 5000 barils de pétrole par jour au premier semestre de l'année, attribuable au programme de réduction du pétrole du gouvernement de l'Alberta, ainsi que des activités de maintenance planifiées, a précisé Husky.

La société a précisé que ses dépenses en immobilisations pour 2020 se concentreraient sur son portefeuille de projets thermiques Lloyd, son projet en mer Liuhua 29-1 en Chine et la construction du projet West White Rose dans la région de l'Atlantique.

La production devrait augmenter d'environ 10 pour cent en 2021 dans la foulée de la mise en production de nouveaux projets.

Husky a indiqué qu'elle prévoyait dépenser environ 500 millions $ l'année prochaine pour la reconstruction en cours de sa raffinerie Superior, dans le Wisconsin, qui avait été partiellement détruite par un incendie en avril 2018.

Lors de l'appel, M. Peabody a indiqué qu'environ 150 millions $ US du coût total estimé du projet de reconstruction Superior, estimé à 750 millions $ US, iraient à l'amélioration des mesures de sécurité et de débit qui ne seront pas couvertes par une assurance. Le reste est couvert et n'est donc pas compris dans le budget d'investissement.

Husky, contrôlée par le milliardaire hongkongais Li Ka-Shing, a appuyé son programme sur une hypothèse de prix du pétrole de West Texas Intermediate de 55 $ US par baril pour 2020 et de 60 $ US en 2021.

 

Sur le même sujet

Les bénéfices de Husky Energy reculent par rapport à ceux de 2018

Son chiffre d'affaires a aussi baissé par rapport aux résultats de l'an dernier.

Husky Energy procède à des suppressions de postes

Husky Energy a confirmé mardi qu'elle effectuait des mises à pied, mais n'a pas précisé le nombre d'employés touchés.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, la Fed penche pour le statu quo

Mis à jour le 11/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a réalisé de légers gains alors que la Fed pense à garder les taux inchangés longtemps.

Titres en action: BMO, CIBC, RBC, Westjet, Onex, Aramco...

11/12/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

La Fed laisse ses taux inchangés

Mis à jour le 11/12/2019 | AFP

La Réserve fédérale américaine a laissé mercredi ses taux d'intérêt inchangés.