Hémorragie bancaire à Toronto

Publié le 08/05/2017 à 12:04

Hémorragie bancaire à Toronto

Publié le 08/05/2017 à 12:04

Par François Remy

En une semaine, 200 millions de dollars ont encore disparu des comptes de cette banque canadienne.

La Banque Home, filiale du plus grand courtier hypothécaire alternatif canadien Home Capital (Tor., HCG), ne dispose plus que de 192 millions de dollars sur ses comptes d’épargne à taux d’intérêt élevé, a annoncé ce lundi la maison mère, contre 391 millions $ lundi dernier.  

En l’espace d’un mois, le solde des dépôts a fondu de 90,4%, soit 1,8 milliard de dollars. Les épargnants vident leurs avoirs vraisemblablement inquiétés par les ennuis de Home Capital avec le gendarme boursier, sur fond de surchauffe immobilière à Toronto.

Pour rappel, la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario estime que HCG a causé des «dommages significatifs pour les investisseurs» en ayant recours à de fausses informations financières. Trois responsables ont d'ailleurs été auditionnés jeudi dernier.

À la Bourse de Toronto, le titre HCG évolue à son niveau le plus bas depuis septembre 2003 (6$). Outre l'évaporation des dépôts, le prêteur canadien a également annoncé ce lundi avoir usé de 1,4 milliard sur la ligne de crédit de 2 milliards accordée fin avril.

Signe d’extrême prudence, Home Capital a par ailleurs suspendu son dividende trimestriel de 0,26$ par action, représentant un total de 17 millions de dollars. Une petite surprise en soi, selon l'analyste d'Industrielle Alliance Valeurs mobilières.

«La société et ses conseillers continuent de chercher des solutions de financement soutenables et évaluent les stratégies pour consolider et renforcer sa plateforme de prêts», indique le communiqué. Autrement dit, Home Capital n'a toujours pas conclu de plan de sauvetage alors que ses liquidités s'assèchent de jour en jour, même celles récemment injectées.

Protégé par l’assurance canadienne des dépôts, le montant total des investissements, incluant les certificats de placement garanti, s’élevait à 12,64 milliards de dollars en date du 5 mai, contre 12,86 milliards une semaine auparavant (-1,7%).

«Les comptes d’épargne Oaken s’établissent à 167 millions $, contre 222 millions le 28 avril 2017», détaille Home Capital. Mais soulignons que l'accès à ces produits financiers, remboursables à échéances fixes, est nettement moins flexible que les comptes d'épargne.

Nouvelles recrues

En parallèle, vu les défis en termes de réputation, l’entreprise a présenté quatre changements de taille au sein de son comité de direction, afin de muscler la gouvernance et accroître le caractère expérimenté des dirigeants en pleine analyse d’options stratégiques.

Brenda Eprile devient présidente du conseil d’administration, ancienne consultante en gestion du risque chez PwC et directrice exécutive… à la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario.

Claude Lamoureux, l'ancien président du Régime de retraite des enseignants de l'Ontario et du conseil d'administration d'Orbite Technologies, rejoint également l'équipée, aux côtés de Paul Haggis, ancien PDG d'OMERS et Sharon Sallows.

Home Capital fait face à une crise de confiance qui pourrait bien causer sa perte, nous a assuré Karine Turcotte, gestionnaire de portefeuille chez Medici, qui s'est empressée de liquider sa position à l'annonce du départ du chef de la direction.

Les analystes couvrant le titre HCG ont soit laissé leur recommandation «en révision», comme à la Banque Scotia, soit carrément conseillé l’achat spéculatif. Certains, à l'instar de ceux de GMP Capital, se montrent même optimistes, affirmant que les liquidités seront suffisantes pour absorber les récentes fuites de dépôts et honorer les 325 millions de dette dûs le 24 mai.

Désormais, les investisseurs attendent avec encore plus d'impatience la publication des résultats financiers ce jeudi 11. Surtout que les mois de mai et juin sont une saison particulièrement active en termes d'achat immobilier. Ce qui risque d'augmenter encore la pression sur Home Capital.

 

À la une

Déclin de 13% des énergies vertes en 2020, selon l’AIÉ

04/06/2020 | François Normand

Le secteur ralentit globalement, mais il y a deux gros marchés qui continueront de croître en 2020 malgré la pandémie.

Legault s'inquiète de l'avenir d'Air Transat

L’incertitude au sujet de l’avenir du transport aérien Air Transat inquiète le premier ministre du Québec.

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.