Helena Foulkes, la dirigeante de la Compagnie de la Baie d'Hudson, s'en va

Publié le 03/03/2020 à 14:04

Helena Foulkes, la dirigeante de la Compagnie de la Baie d'Hudson, s'en va

Publié le 03/03/2020 à 14:04

Par La Presse Canadienne
Un magasin Hudson Bay dans un centre commercial

(Photo : 123RF)

L'influence qu'exerce le président exécutif Richard Baker sur la Compagnie de la Baie d'Hudson (HBC) est sur le point de s'accentuer alors que le plus vieux détaillant au Canada tourne la page sur un chapitre mouvementé de son histoire.

L'entreprise a indiqué mardi que M. Baker allait remplacer la chef de la direction Helena Foulkes, qui quittera ses fonctions environ deux ans après son embauche. M. Baker assumera le nouveau rôle tout en conservant ses titres de président et de gouverneur de HBC.

« L'entreprise et moi-même sommes reconnaissants pour le leadership et les réalisations importantes d'Helena au cours des deux dernières années, a-t-il fait savoir, dans un communiqué. Ensemble, nous avons simplifié notre entreprise et renforcé nos activités de vente au détail. »

M. Baker, un investisseur immobilier américain, a mis la main sur HBC en 2008, après le décès de l'ancien propriétaire Jerry Zucker. Le détaillant a effectué son entrée en Bourse en 2012 au prix de 17 $ l'action.

Ce changement à la tête de la compagnie survient alors que le groupe d'investisseurs mené par M. Baker vient d'obtenir l'approbation des actionnaires et du tribunal pour racheter les actions de la société afin de la retirer des marchés boursiers.

Dans le cadre de l'accord, qui a obtenu le feu vert des actionnaires la semaine dernière, le groupe de M. Baker a accepté de payer 11 $ par action pour HBC. C'était la troisième offre allongée par ce groupe. En juin, il avait offert 9,45 $ par action, s'attirant ainsi les foudres des firmes actionnaires Catalyst Capital Group, de Toronto, et Land & Buildings Investment Management, de Stamford, au Connecticut.

Le 27 février, près de 98 % des actionnaires de la chaîne de grands magasins établie à Toronto ont approuvé la fermeture du capital et environ 94 % des actionnaires minoritaires l'ont appuyé.

HBC, qui célébrera son 350e anniversaire en mai, a fait savoir que la société sera radiée de la cote de la Bourse de Toronto mercredi et que le dernier jour de Mme Foulkes chez le détaillant sera le 13 mars. Celle-ci était aux commandes depuis février 2018 après avoir passé 25 ans chez CVS Health et travaillé chez Goldman Sachs & Co. et Tiffany & Co.

Chez HBC, elle a été impliquée dans des transactions comme la fusion de grands magasins allemands avec son plus grand rival sur le marché européen, la décision de fermer l'enseigne Déco Découverte en plus de l'évaluation de la rentabilité des magasins Saks Off Fifth aux États-Unis.

« Nous avons pris des mesures audacieuses pour rationaliser l'entreprise [...] renforcer notre équipe de direction et permettre à chacune de nos entreprises d'exceller à l'avenir », a fait valoir Mme Foulkes, dans un communiqué.

M. Baker a déjà des plans pour HBC, qui a été fondée en 1670 et compte 250 magasins et 30 000 employés à travers ses marques la Baie d'Hudson, Saks Fifth Avenue et Saks Off 5th.

La semaine dernière, il avait annoncé que la Baie d'Hudson était sur le point de lancer un nouveau site web et avait l'intention de continuer à mettre l'accent sur ses offres en ligne.

Sur le même sujet

À la une

Comment croître grâce à la dette?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Toutes les dettes ne sont pas néfastes pour votre entreprise. Voici comment séparer le bon grain du mauvais:

Comment peut-on amadouer le crédit?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. La crise de la COVID-19 crée un stress financier important sur les entreprises.

Le plan d'affaires est-il essentiel au démarrage d'une entreprise?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. On ne «construit pas les pyramides sans avoir déjà construit un château de sable».