Glencore: le bénéfice net chute de 75% en 2023 avec la normalisation du marché de l'énergie

Publié le 21/02/2024 à 07:52

Glencore: le bénéfice net chute de 75% en 2023 avec la normalisation du marché de l'énergie

Publié le 21/02/2024 à 07:52

Par AFP

(Photo: 123RF)

Zurich — Glencore, géant du négoce des matières premières basé en Suisse, a publié mercredi un bénéfice net en chute de 75% en 2023, à près de 4,3 milliards de dollars américains (G$US), compte tenu de la normalisation des marchés de l’énergie.

L’excédent brut d’exploitation a fléchi de 50%, à 17,1 G$US, en raison du reflux des cours du charbon, du gaz naturel liquéfié et, «dans une moindre mesure», du pétrole, indique dans un communiqué le groupe, dont les bénéfices avaient explosé en 2022 en raison de l’envolée des cours du charbon après le déclenchement de l’offensive russe en Ukraine.

Sa division spécialisée dans le négoce des matières premières a enregistré un plongeon de 46% de son résultat d’exploitation, à 3,5 G$US, avec le retour l’an dernier d’un «environnement de marché plus stable» après une «volatilité extrême» en 2022 sur les marchés de l’énergie.

Avec la baisse des cours, les actifs miniers du groupe ont accusé une baisse de 52% de leur excédent brut d’exploitation, à 13,2 G$US.

Pour l’année écoulée, le groupe suisse compte réduire son dividende à 0,13 $US par action, contre 0,40 $US au titre de l’exercice 2022, auquel s’était ajouté un versement supplémentaire de 0,04 $US. Glencore explique cette diminution du dividende par sa prise de participation majoritaire dans Elk Valley Resources (EVR), qui regroupe les activités dans le charbon du groupe canadien Teck Resources.

L’exercice 2023 a été ponctué par un bras de fer avec ce groupe canadien. Pour s’en emparer, Glencore lui avait fait une offre complexe. Mais face au ferme refus des dirigeants, le groupe suisse avait tenté de rallier une partie des actionnaires, faisant capoter un projet sur lequel Teck Resources comptait les faire voter lors d’une assemblée générale extraordinaire. Pour éviter un camouflet, Teck Resources l’avait brusquement annulé.

Le groupe suisse, qui a la réputation d’être coriace lorsqu’il jette son dévolu sur une entreprise, avait fini par l’emporter en lui faisant en novembre une offre de 6,93 G$US afin d’obtenir une participation de 77% dans EVR.

La transaction, sujette à approbation règlementaire, devrait être finalisée au «plus tard au troisième trimestre», selon le directeur général de Glencore, Gary Nagle, cité dans le communiqué.

 

Sur le même sujet

Glencore finit par décrocher une participation dans le charbon de Teck Resources

14/11/2023 | AFP

Le groupe suisse va obtenir une participation de 77% dans Elk Valley Resource, qui regroupe le charbon de Teck.

Une action collective contre la Fonderie Horne et le gouvernement

Les initiateurs du recours, Julie Fortier et Miguel Charlebois, sont deux résidants de Rouyn−Noranda.

À la une

Monique Leroux: notre productivité reflète notre manque d’ambition

Édition du 10 Avril 2024 | François Normand

TÊTE-À-TÊTE. Entrevue avec Monique Leroux, ex-patronne de Desjardins et ex-présidente du CA d'Investissement Québec.

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.