GE chute sur des accusations de falsification des comptes

Publié le 15/08/2019 à 16:21

GE chute sur des accusations de falsification des comptes

Publié le 15/08/2019 à 16:21

Par AFP
Le logo de GE sur un bâtiment de l'entreprise.

(Photo: 123RF)

L'action de General Electric a chuté de 11,3% à 8,01$US jeudi après qu'un expert comptable eut accusé le géant industriel d'avoir falsifié ses comptes, ce que le groupe a vigoureusement démenti à plusieurs reprises dans la journée. 

Le Wall Street Journal, qui a publié cette information jeudi matin, a eu accès au rapport du lanceur d'alerte, Harry Markopolos, et l'a interviewé avant publication.

M. Markopolos affirme que GE va devoir constituer des réserves en cash de 18,5 milliards de dollars dans sa branche assurance et que le groupe ne comptabilise pas correctement ses activités pétrolières et gazières. 

Au total, il estime que les problèmes comptables s'élèvent à quelque 38 milliards de dollars.

General Electric a publié un long communiqué pour démentir point par point les allégations de M. Markopolos et le PDG de l'entreprise, Lawrence Culp, a dénoncé pour sa part une «manipulation de marché pure et simple».

M. Markopolos avait indiqué dès la publication qu'il avait remis son rapport à un fonds d'investissement, qui parie sur la chute de l'action GE, avant de le rendre public. Il avait précisé qu'il touchera un pourcentage des gains réalisés.

M. Culp accuse le comptable de n'avoir pas contacté GE pour rédiger son rapport, ce que ce dernier a reconnu sur CNBC, expliquant qu'il avait travaillé en secret pour éviter que GE «ne détruise ses documents». 

Lawrence Culp, nommé cette année pour tenter de redonner du lustre à l'icône de l'industrie américaine, a affirmé que si M. Markopolos avait demandé des explications, cela lui aurait évité d'avancer des choses fausses.

GE dit «avoir confiance dans ses chiffres financiers». «Nous opérons au plus haut niveau d'intégrité et nous avons clairement exposé, avec beaucoup de détail, nos obligations financières», poursuit le groupe.

M. Markopolos s'est fait un nom en mettant en garde contre les montages frauduleux de Bernard Maddoff, mais sans être entendu pendant des années. Finalement, le scandale a explosé et révélé que le célèbre financier avait trompé ses clients pendant de nombreuses années créant un préjudice de plusieurs milliards de dollars. Il est en prison depuis 2009.

Sur le même sujet

Une nouvelle année difficile pour GE, qui demeure optimiste

14/03/2019 | AFP

Elle a promis de rectifier le tir lors des deux prochaines années tout en réduisant drastiquement sa dette colossale.

GE clôt son dossier des subprimes, son titre s'enflamme

31/01/2019 | AFP

Les investisseurs semblent soulagés de voir que GE va se concentrer désormais sur sa relance.

À la une

Bourse: Wall Street en petite hausse après l'accord sino-américain

Mis à jour il y a 41 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La victoire électorale de Boris Johnson au Royaume-Uni a aussi influencé les marchés.

Titres en action: Empire (IGA), Transat, Transcontinental...

06:49 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un FNB peut-il faire faillite?

12:28 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. N’importe quelle entreprise peut théoriquement faire faillite, pourquoi pas un fonds négocié en Bourse?