Forum économique de Davos: l'élite mondiale face à Trump

Publié le 16/01/2018 à 08:41

Forum économique de Davos: l'élite mondiale face à Trump

Publié le 16/01/2018 à 08:41

Par AFP

Photo: Gettyimages

Donald Trump et son slogan «L'Amérique d'abord» tiendront la vedette la semaine prochaine au Forum économique mondial (WEF), dont l'édition 2018, dévoilée mardi, doit accueillir une participation inédite de dirigeants dans la station alpine de Davos.

Cette 48e édition du Forum, qui a lieu du 23 au 26 janvier, rassemblera dans la station de sports d'hiver huppée de l'est de la Suisse, 3000 participants, dont 70 chefs d'Etat ou de gouvernement et 38 chefs d'organisations internationales majeures, autour du thème «Construire un avenir commun dans un monde fracturé», a indiqué le WEF dans un communiqué.

«Notre monde est aujourd'hui fracturé en raison de la concurrence croissante entre les nations et des profondes divisions au sein des sociétés. Pourtant, l'ampleur des défis auxquels est confronté notre monde rend plus que jamais indispensable une action concertée, collaborative et intégrée», a déclaré le professeur Klaus Schwab, fondateur et président du WEF.

Et pourtant, la véritable vedette de cette édition n'est autre que Donald Trump, ardent défenseur du slogan «l'Amérique d'abord», et dont les déclarations, souvent surprenantes et provocatrices, suscitent régulièrement des polémiques et de vives réactions dans d'autres pays.

Très attendu, le président des Etats-Unis, dont la participation au forum a été confirmée il y a quelques jours par la Maison Blanche, ne prononcera toutefois son discours qu'au dernier jour de la réunion, avant sa clôture, faisant ainsi attendre le gratin mondial de la politique et de l'économie.

Un nombre record de dirigeants des pays du G7 y participeront, dont le président français, Emmanuel Macron, la Première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, ou encore le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Seront également présents le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou et le roi d'Espagne Felipe VI.

Du côté des Etats-Unis, de nombreux hauts fonctionnaires du gouvernement Trump et de l'administration américaine feront le voyage à Davos, dont le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, le secrétaire d'Etat américain au Commerce, Wilbur Ross, et le gendre et proche conseiller de M. Trump, Jared Kushner.

Parmi les dirigeants d'organisations internationales qui viendront à Davos figurent le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), Roberto Azevedo, et le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein.

 

À la une

Bâtisseur d'une PME, si vous ne voulez pas partir, lisez cela

Il y a 40 minutes | Sylvie Huard

BLOGUE INVITÉ. Donner les rênes de l’entreprise familiale à la relève ne se fait pas en claquant des doigts.

COVID-19: de l'aide pour les start-ups!

08:00 | Jean-François Venne

DÉFI START-UP. Si les gouvernements n'avaient pas aidé les start-ups, nombreuses sont celles qui n'auraient pas survécu.

Voici comment vous inscrire au Défi Start-Up

10:50 | Les Affaires

Pour participer au Défi Start-Up, rien de moins compliqué.