Fed: Powell promet de prêter de l'argent «agressivement»

Publié le 26/03/2020 à 08:38

Fed: Powell promet de prêter de l'argent «agressivement»

Publié le 26/03/2020 à 08:38

Par AFP
Jerome Powell de la Fed

Les États-Unis sont probablement entrés en récession en raison du coup de frein brutal à l’activité économique. (Photo: Getty Images)

Le patron de la Banque centrale américaine a promis jeudi que l’institution allait continuer à prêter de l’argent « agressivement » pour combattre l’impact économique de l’épidémie de la COVID-19, dans une rare interview en direct.

Jerome Powell, dont la banque a déjà annoncé qu’elle injectait des milliers de milliards de dollars dans la première économie du monde, a également affirmé que « les munitions (de la Fed) ne vont pas s’épuiser », lors de cet entretien sur le Today Show de NBC, l’une des plus populaires émissions matinales des États-Unis.

« Nous allons chercher partout sur les marchés des capitaux, les endroits où le crédit est gelé, et nous avons les moyens, dans ces circonstances uniques, d’intervenir temporairement et de faire ces prêts », a dit M. Powell.

« Nous allons continuer à faire cela agressivement et avec détermination comme nous l’avons fait jusqu’à présent », a-t-il promis.

M. Powell s’est gardé de pronostiquer précisément un retour de la croissance — qu’il prévoit « durant la deuxième partie de l’année » — et encore moins la vigueur de la reprise.

Les États-Unis sont probablement entrés en récession en raison du coup de frein brutal à l’activité économique provoquée par le nouveau coronavirus, mais partaient d’une situation plus solide que les grands pays européens, avec une croissance de plus de 2 % et un taux de chômage de 3,5 % avant la crise.

Depuis la Fed a baissé ses taux à deux reprises pour les amener tout près de 0 % et pris toute une palette de mesures pour inonder le système avec de l’argent frais et presque gratuit.

La Banque centrale participe aussi au gigantesque plan de relance de plus de 2 000 milliards de dollars, voté tard mercredi par le Sénat et qui doit être présenté vendredi à la Chambre basse avant d’être remis au président, qui a promis de le « signer immédiatement ». 

Grâce à plusieurs centaines de milliards de dollars prévus dans ce texte pour servir de garantie du Trésor aux prêts de la Fed, celle-ci va pouvoir directement prêter à des entreprises autres que des banques.

Selon le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, l’institution pourra ainsi engager jusqu’à 4 000 milliards de dollars, soit environ un quart du PIB des États-Unis

« Ce que nous faisons est très important pour que la reprise, quand elle viendra, soit une reprise la plus forte possible », a affirmé le président de la Fed.


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

La Fed va faciliter l'accès des banques centrales étrangères aux dollars

31/03/2020 | AFP

Ils devront échanger « temporairement » leurs bons du Trésor américain contre des billets verts.

La Fed annonce des achats illimités d'obligations et aide les entreprises

23/03/2020 | AFP

«Notre économie va faire face à de graves bouleversements », indique la Réserve fédérale dans un communiqué.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, entraînée par le pétrole

Mis à jour à 16:48 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les prix des barils de pétrole qui ont enregistré la plus forte hausse de leur histoire.

Titres en action: Ford, Softbank, Boeing, Lufthansa

Mis à jour à 11:59 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Trump enflamme les cours du pétrole en annonçant des coupes

11:26 | AFP

Donald Trump a dit s'attendre à une réduction «d'environ 10 millions de barils» par jour.