États-Unis: les ouragans ont aussi détruit les emplois

Publié le 06/10/2017 à 09:32

États-Unis: les ouragans ont aussi détruit les emplois

Publié le 06/10/2017 à 09:32

Par AFP

Or, ces chiffres n'incluent pas Porto Rico, qui est un territoire américain. (Getty)

Le nombre d'emplois a reculé aux Etats-Unis en septembre pour la première fois depuis sept ans à cause des ouragans, ce qui n'a pas empêché le taux de chômage de reculer encore à son plus bas niveau depuis 2001.

Selon les chiffres du département du Travail publiés vendredi, l'économie a détruit 33.000 emplois reflétant l'impact des dévastations apportées par les ouragans Harvey au Texas et Irma en Floride fin août début septembre.

Le taux de chômage a néanmoins reculé de 0,2 point de pourcentage à 4,2%. Ces chiffres ont surpris les analystes qui tablaient sur 75.000 créations d'emplois et un taux de chômage stable à 4,4%.

En août, les créations d'emplois s'étaient établies à 169.000 (chiffre révisé en hausse).

«Une forte dégradation de l'emploi dans le secteur de la restauration et une faible croissance des embauches dans les autres industries reflètent probablement l'impact des ouragans Irma et Harvey», a commenté le ministère.

Cet impact n'a pas eu le même effet sur le taux de chômage --qui fait l'objet d'une enquête séparée--, car si 1,5 million de personnes n'ont pas pu travailler à cause de ces catastrophes climatiques, elles étaient néanmoins recensées comme ayant un emploi, a expliqué un statisticien.

Depuis 20 ans, début de la collecte de ce type de statistiques, il n'y a jamais eu autant de travailleurs affectés par un événement climatique, ajoute le département du Travail dans un communiqué.

Ces chiffres n'incluent pas Porto Rico, qui est un territoire américain, lui aussi dévasté par le passage de l'ouragan Maria le 20 septembre. 

Le secteur, qui a subi le plus de dommages le mois dernier, est celui de la restauration et des loisirs qui a perdu 105.000 emplois.

Tous les autres secteurs, du bâtiment à l'industrie manufacturière en passant par les services financiers ou publics, ont peu évolué, ce que le ministère attribue également aux conséquences des tempêtes qui ont provoqué tantôt une baisse des embauches tantôt des créations de postes dus aux efforts de reconstruction.

La Réserve fédérale (Fed) a récemment rappelé que l'activité allait subir à court terme les effets négatifs des ouragans mais que ceux-ci ne devraient pas peser sur l'économie à moyen terme. 

Détail qui allait être relevé par les économistes et la banque centrale, attentifs à un frémissement de l'inflation, la rémunération horaire moyenne a grimpé de 12 cents en septembre, ce qui porte l'augmentation annuelle à 2,9%.

 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Inondations: mieux prévenir grâce à des mesures durables

Édition du 11 Mai 2019 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Nous venons de subir deux inondations majeures en deux ans. Ayant appris des dégâts ...

Les images de Lac Mégantic ne seront pas retirées de Bird Box

22/01/2019 | AFP

Des images de la catastrophe ont aussi été utilisées dans un épisode d’une série diffusée par Netflix, « Travelers ».

À la une

Le G7 Finances fait un pas vers la taxation des géants du numérique

15:31 | AFP

Le G7 s’est aussi entendu sur « pour instaurer une taxation minimale à l’impôt sur les sociétés ».

FaceApp aspire vos données, mais ce n'est pas la seule

15:15 | AFP

Outre le fait que la société est russe, sont en cause les conditions générales d’utilisation.

États-Unis: mises en garde sur la populaire application russe FaceApp

10:49 | AFP

Un sénateur appelle la police à enquêter sur les «risques pour la sécurité nationale et la vie privée».