Enjeux : les économistes se prononcent

Publié le 22/06/2011 à 17:35

Enjeux : les économistes se prononcent

Publié le 22/06/2011 à 17:35

Par Stéphane Rolland

La majorité des économistes (65%) pensent que l’économie québécoise se maintiendra au cours des six prochains mois, selon un sondage trimestriel de l'Association des économistes québécois (ASDEQ).

Les économistes sont 26% à prévoir une amélioration de la situation économique. Seulement 8% anticipe une détérioration de la situation, le même niveau que le précédent sondage trimestriel en mars.

Le sondage est aussi l’occasion de tâter le pouls des économistes de la Belle province sur les enjeux économiques de l’heure.

Par exemple, 61% des économistes jugent que Québec ne devrait pas imposer un prix plafond sur l’essence, comme cela avait été proposé par le Parti québécois en mai qui s’inspirait des exemples du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve. Ils sont 32% à croire le contraire.

Le Plan Nord : un «show de boucane»? La majorité des économistes interrogés (58%) jugent que le plan aura un impact favorable sur l’économie. Plus du tiers (35%) croit qu’il n’aura pas d’impact sur l’économie.

Le consensus le plus large se trouve sur le remboursement de la compensation financière au Québec pour l'harmonisation des taxes de vente fédérale et provinciale. Cet argent devrait être utilisé au remboursement de la dette, selon 85% des personnes interrogées. Ils ne sont qu’un rare 5% à suggérer d’utiliser ces revenus de 2,2 milliards pour offrir une réduction d’impôt comparable.

 

À la une

Une femme de promesse

23/06/2021 | Emmanuel Martinez

Lyne Blanchette a courageusement repris l'entreprise le Ranch cunicole à la suite de la mort de son mari.

Warren Buffett démissionne de la fondation Bill et Melinda Gates

23/06/2021 | AFP

Warren Buffett a annoncé mercredi qu'il abandonnait toute fonction au sein de la fondation Bill et Melinda Gates.

Pourquoi les prix du bois d'oeuvre resteront élevés

23/06/2021 | François Normand

Une étude du Rosen Consulting Group montre un effondrement des stocks de nouvelles maisons aux États-Unis depuis 1968.